Confinés et solidaires Confinés et solidaires

Confinés et solidaires Confinés et solidaires

Confinés et solidaires : récits-thérapie - le journal de bord des voisins !

Publié le 27/03/2020

Loisirs-petit

Réveillez votre talent littéraire et partagez votre expérience de confinement !


Isolé entre quatre murs, chacun traverse cette expérience inédite du confinement du mieux qu’il peut. Rythmes et habitudes sont bouleversés. Pour certains, la situation peut s’avérer pesante voire inquiétante. Dans ces circonstances, le recours à l’écriture pour partager avec son entourage ce que l’on vit au quotidien, les observations que l’on fait, les idées ou questionnements qui surgissent permet de rassurer, mais aussi d’inspirer et surtout de créer du lien. Les récits, quels qu’ils soient, auront en effet la vertu de rapprocher les personnes isolées.  


Prérequis

  • Une connexion internet, un ordinateur ou un smartphone (un carnet et un stylo si on est plus old school)

Mise en pratique

Se faire connaître en laissant ses coordonnées sur l’affiche « Bénévolat de voisinage » dans l’encadré réservé à cet effet. Si l’affiche n’a pas pu être imprimée et accrochée à la vue de tous, le bénévole de voisinage affiche un mot dans les parties communes de son immeuble sur lequel il laisse son numéro de téléphone. Ainsi, chaque voisin qui souhaite participer à l’atelier d’écriture peut se manifester auprès de lui. 

Dans un second temps, les voisins souhaitant participer à l’atelier communiquent par téléphone au voisin bénévole leur coordonnées. Celui-ci leur transmet alors quelques consignes de fonctionnement : les formats envisageables (notes, récits, poèmes…), la fréquence des atelier, la façon de  transmettre les contenus (groupe whatsapp, facebook, email, visio…). Une personne peut proposer une première séance visio afin de démarrer la séance d’écriture. Pendant le temps imparti, établi au début de la séance, chacun écrit sur son expérience de confinement. A la fin de la séance, chacun peut partager son travail s’il le souhaite

Le voisin bénévole peut aussi prendre l’initiative de lire par téléphone le contenu de ces échanges à un voisin ou une voisine éloigné(e) du numérique (une personne âgée par exemple).  


DUREE / CADENCE

Atelier hebdomadaire d’une trentaine de minutes

benevolat_voisinage_P-Bagieu