Cyclone Kenneth aux Comores : bilan des opérations 6 mois après

Cyclone Kenneth aux Comores : bilan des opérations 6 mois après
Publié le 25/10/2019

Dans la nuit du 24 au 25 avril 2019, le cyclone tropical Kenneth est passé à proximité de l’archipel des Comores. Provoquant des inondations importantes, Kenneth a affecté principalement l’île de Grande Comore et dans une moindre mesure celles d’Anjouan et de Mohéli. L’œil du cyclone était en effet à moins de 50 km des côtes de Grande Comore.

Le passage de Kenneth a causé la mort de six personnes et fait 200 blessés. 4854 maisons ont été sévèrement touchées ou détruites. L’élevage et la production agricole ont été fortement impactés, mettant en péril la sécurité alimentaire et les moyens de subsistance locaux. Au total, ce sont 185.000 personnes qui ont été impactées.

 

Infographie_FICR-3

Une réponse immédiate

Très rapidement le Croissant-Rouge comorien et la Croix-Rouge française sont intervenus conjointement, avec des opérations de réponse et de relèvement, en coordination avec la Fédération internationale des Sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge (FICR). La Croix-Rouge française a agi essentiellement à travers sa délégation sur place et la Plateforme d’intervention régionale de l’océan Indien (PIROI), en fournissant un appui technique et logistique. Le Croissant-Rouge comorien est d’ailleurs lui aussi membre de la PIROI depuis 2000.

Les opérations ont permis de venir en aide à 1500 ménages, c’est-à-dire environ 7500 personnes, en se concentrant sur les besoins essentiels en matière d’abri et d’équipement. Cela a représenté notamment des distributions de biens de première nécessité et des activités d’aide à la reconstruction : fourniture de matériaux de construction, assistance à la reconstruction en fonction des besoins, etc. Une grande partie du matériel distribué provenait des stocks de contingence de la PIROI. Les entrepôts PIROI des Comores (Moroni), de Mayotte et de La Réunion ont été mobilisés pour ces opérations.

 

kenneth2

Une coordination efficace

Les distributions de biens non alimentaires ont été menées jusqu’en août 2019, dans 131 villages, répartis sur les trois îles de l’Union des Comores. Les opérations d’assistance à la reconstruction de l’habitat sont toujours en cours. 130 personnes sont intervenues auprès des sinistrés, notamment un grand nombre de volontaires du Croissant-Rouge comorien. Depuis La Réunion, la PIROI a également détaché du personnel technique pour l’organisation et le suivi des distributions, tandis que la délégation de la Croix-Rouge française de Moroni a fourni un appui administratif et logistique. Les opérations ont été financées en partie par la Direction générale pour la protection civile et les opérations d’aide humanitaire européennes de la Commission européenne (DG ECHO) à hauteur de 260 000 euros et par The United States Agency for International Development (USAID) à hauteur de 100.000 euros.

ECHO
Horizontal_RGB_600

La PIROI

La Plateforme d’intervention régionale de l’océan Indien (PIROI) est un outil qui a été créé par la Croix-Rouge française en 2000 pour la gestion des risques de catastrophes dans la zone Sud-Ouest de l’océan Indien. Elle est composée de différents membres du Mouvement international de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge : le Croissant-Rouge comorien, la Croix-Rouge française, la Croix-Rouge malgache, la Croix-Rouge de Maurice, la Croix-Rouge du Mozambique, la Croix-Rouge des Seychelles, la Croix-Rouge tanzanienne, la Fédération internationale des Sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge (FICR) et le Comité international de la Croix-Rouge (CICR). Basée à La Réunion, la PIROI permet de concentrer les compétences et les moyens au plus près des zones vulnérables et ainsi d’avoir une meilleure réactivité face aux catastrophes. Visiter le site de la PIROI