Parent(hèse) : le nouveau podcast de la Croix-Rouge française dédié à la parentalité

Parent(hèse) : le nouveau podcast de la Croix-Rouge française dédié à la parentalité
Publié le 06/10/2021

L’arrivée d’un bébé est une aventure formidable, mais également un sacré défi qui vient chambouler le quotidien des parents. Alors qu’en est-il pour les pères et les mères qui, en plus, font face à d’autres difficultés ? 

Dans Parent(hèse), la parole leur est donnée. Précarité économique, handicap, dépression, monoparentalité… Au micro d’Antoine Lalanne-Desmet, découvrez des témoignages de ces parents qui racontent leurs histoires, partagent leurs expériences, leurs doutes et les défis auxquels ils font face.

 

Comment bien combiner l’arrivée d’un bébé avec sa relation de couple, ses loisirs, son travail, tout en ayant la volonté de faire grandir au mieux son enfant avec ses envies et sa personnalité ?

À travers les récits de Trési, Fabienne, Fernando ou encore Ghada, vous découvrirez que devenir parent est un véritable challenge, qui n’est facile pour personne. Mais des solutions existent.

Découvrir les épisodes de Parent(hèse)

Episode 1 | Trési, mère d’un enfant autiste

Dans ce premier épisode, Trési, jeune maman célbitaire d’un petit garçon autiste, nous raconte son histoire.

Pendant longtemps, le handicap de son fils a été pour elle invivable. Aron est agressif et la communication entre eux est violente. Seule, sans conjoint, éloignée de ses amis et sur liste d’attente pour être accompagnée par une structure spécialisée, Trési est envahie par un sentiment de culpabilité ; celui de ne pas être à la hauteur, d’être une mauvaise mère. La situation empire au fur et à mesure qu’Aron grandit, à tel point que Trési sombre dans une dépression. 

 

Episode 2 | Fabienne, maman en dépression post-partum

A la naissance de sa fille, la vie de Fabienne bascule. Chacune de ses interactions avec sa fille lui provoque des angoisses et des inquiétudes qui la débordent. Elle culpabilise de ne pas arriver à l’endormir, de ne pas l’entendre pleurer…Elle est obsédée par la pensée qu’elle n’y arrivera pas. Elle a l’impression d’être la pire des mères. Fabienne fait une dépression post partum.

Quels sont les premiers symptômes ? Comment Fabienne se soigne-t-elle ? Et finalement, comment arrive-t-elle à tisser une relation épanouie avec sa fille ?

 

Episode 3 | Ghada, maman immigrée

Ghada a 32 ans lorsqu’elle quitte son pays, la Tunisie, pour que son fils, Azer, atteint d’un cancer, puisse être soigné en France. Elle arrive dans un pays qu’elle ne connaît pas, qui ne l’attire pas particulièrement, mais dans lequel son fils a une chance de s’en sortir. 

En s’installant en France, elle doit faire face aux chocs culturels, à des incompréhensions quotidiennes et à d'innombrables difficultés. Et au milieu de tout cela, elle doit assurer son rôle de mère, seule et sans repères. 

Comment Ghada fait-elle pour éduquer ses enfants dans un pays qui n’est pas le sien, loin de ses habitudes, de sa langue maternelle, et de sa famille ? Quelles ressources met-elle en place pour affronter cet isolement et trouver de l’aide ?

 

Episode 4 | Marion, maman en burnout parental

Pour que ses enfants soient heureux et épanouis, Marion s’investit énormément. Elle lit sur la parentalité, joue avec ses enfants et passe beaucoup de temps avec eux. Elle fait de son mieux à chaque instant, mais une puissante fatigue l’envahit. Petit à petit, elle s’énerve de plus en plus souvent, se met en colère, crie, perd son plaisir à être avec ses enfants et adopte des comportements aux antipodes de ce qu’elle estime être une bonne mère. Elle a envie de tout plaquer et ne se reconnaît plus.

Comment ce sur-investissement auprès de ses enfants la mène à un burnout parental ? Comment gère-t-elle les montées de colères qui l’envahissent ? Et comment arrive-t-elle à sortir de cet épuisement dévastateur si fort qu’il remet en cause son plaisir à être mère ?

 

Episode 5 | Fernando, papa aveugle

Fernando a 43 ans. Il est né déficient visuel et a perdu complètement la vue à 11 ans. Il est papa d’une petite fille de 4 ans. Aveugle depuis son enfance, il a pris l’habitude de toujours tout anticiper, de penser les choses, de s’organiser. Quand il va au cinéma, il se demande si le trajet est accessible, si l’audio description existe… Lorsque lui et sa compagne ont décidé d’avoir un enfant, ils ont donc continué à anticiper en allant voir des spécialistes, en se renseignant, en prenant des cours pour apprendre à préparer un biberon, à utiliser une écharpe de portage... pour préparer au mieux l’arrivée de leur enfant et connaître les bons gestes. Ce qu’il n’avait pas anticipé c’est le jugement et le regard des autres, de la société. 

Depuis que sa fille est née, dans la rue, dans les magasins… des gens qu’il ne connaît pas se demandent souvent ouvertement comment une personne en situation de handicap peut être père… Pourtant, sa faculté à être père n’a rien à voir avec son handicap.

Alors, comment Fernando affronte-il le regard des autres sur sa parentalité ?

Comment protège-t-il sa fille de toutes les connotations négatives que renvoie sa situation de handicap ? Et qu’est ce que sa situation de handicap implique-t-elle vraiment au quotidien dans son rôle de père ?

 

Episode 6 | Carine, maman solo

Lorsqu’on est deux, on peut se soutenir, partager les tâches quotidiennes et se relayer pour s’occuper de ses enfants et affronter le quotidien. 

Carine, elle, élève seule son fils. Quelques mois après la naissance d’Oskar, son compagnon se suicide. Du jour au lendemain, Carine se retrouve avec sa douleur et son premier enfant, bien loin de la vie familiale qu’elle avait imaginée et souhaitée. 

Comment Carine a-t-elle affronté le deuil de son mari, tout en s’occupant de son fils ? Comment trouver de la joie, du bonheur et de l’énergie dans un tel contexte d’adversité ? Qu’est ce qu’être une mère seule implique vraiment dans le quotidien ?

 

Episode 7 | Vincent, papa témoin de violence infantile

Lorsqu’on est parent, protéger son enfant des dangers extérieurs devient une priorité absolue : qu’il n’attrape pas un couteau quand il est tout petit, qu’il ne tombe pas dans une piscine lorsqu’il commence à marcher, qu’il connaisse les dangers de l'abus d'alcool à l'adolescence... Cette mission de protection paraît  évidente. Pourtant, certains parents font face, impuissants, à la montée de violence de l'autre parent. La protection envers l'enfant dépasse alors les dangers extérieurs ; il s'agit désormais de le protéger de son autre parent.   

Vincent est le père de Charlie et il a dû défendre son fils face aux comportements violents de sa mère. Pourtant, pendant la grossesse, tout semblait se dérouler au mieux. Mais, dans les semaines qui ont suivi la naissance, l'instinct maternel a laissé place à l'insécurité, à tel point que Vincent  était inquiet quand il laissait son fils à sa compagne.

Comment a-t-il réagi face à cette situation ? Comment a-t-il mis son fils en sécurité ? Et comment a-t-il raconté à Charlie son histoire ?