15. La Croix-Rouge ne donne-t-elle pas l’impression de se comporter comme une entreprise [...] ?

Publié le 04/05/2006

La Croix-Rouge ne donne-t-elle pas l’impression de se comporter comme une entreprise pilotée selon une logique technocratique ?

En raison des valeurs de la Croix-Rouge, on attend d’elle de la solidarité, une attention aux besoins des plus démunis et des solutions humaines. C’est précisément ce souci qui nous anime. Je pilote l’association selon sa vocation : c’est bien ce qu’expriment les orientations stratégiques – validées à l’unanimité par l’assemblée générale en juin dernier. Nous voulons davantage de Croix-Rouge parce que notre mission sociale, qui est de prévenir et d’alléger les souffrances humaines, n’est pas près de disparaître. Elle se fait même de plus en plus pressante...

 

C’est précisément en vertu de notre vocation qu’il nous appartient de fermer, redimensionner ou réorienter les unités dont l’avenir n’est pas assuré. Toutes nos équipes ont le droit à un avenir clair et toute l’association a le droit à cette forme de solidarité interne qu’est l’équilibre que chaque unité doit aux autres. Il y va de notre capacité à organiser plus de Croix-Rouge dans les années qui viennent, pour répondre aux besoins.


Pour le reste, chacun comprend que l’association évolue dans un environnement très réglementé qui la contraint à adapter ses modes de gestion selon des principes d’efficacité et de responsabilité, sauf à s’exposer à des poursuites judiciaires pouvant aller jusqu’au pénal.