16. Comment est envisagée la dynamisation de la vie associative ?

Publié le 04/05/2006

L’expérience montre que ce sont les projets qui attirent, motivent et fédèrent les bénévoles. Au cours de ces dernières années, la création et le développement de nombreux samu sociaux en sont une bonne illustration dans la plupart des départements.


Dans cet esprit, l’élaboration en cours des plans d’actions départementaux doit permettre d’animer une dynamique de projets. Elle vise à reconduire les actions les plus pertinentes, à transformer les autres et bien sûr à en créer de nouvelles, en partant de l’existant et en mobilisant les délégations locales pour répondre aux besoins locaux.


Pour accompagner cette démarche, l’accueil et l’intégration de nouveaux bénévoles doivent être particulièrement soignés, ce sont les meilleurs gages de fidélisation. Cet effort doit être porté par chaque délégation, avec l’appui d’outils simples et adaptables, que le siège doit rapidement mettre à disposition des délégations.


Par ailleurs, le plan stratégique prévoit, à travers ces différents leviers d’action, de renforcer la communication interne, d’accroître la formation des élus, de développer les ressources des délégations et d’intensifier les efforts de mutualisation. Plusieurs actions sont engagées dans ce sens par le siège en lien étroit avec des délégations départementales, appelées à jouer un rôle central en terme d’animation du réseau. L’exemple le plus abouti à ce jour est le projet Opti-ressources qui vise à accroître les ressources financières.