Grand froid

Une maraude
Publié le 11/12/2009

Chaque hiver, du 1er novembre au 31 mars, les équipes de la Croix-Rouge française renforcent leurs actions pour venir en aide aux personnes à la rue.

Au-delà du Plan Grand Froid déclenché par le Préfet de chaque département, lorsque les conditions météorologiques deviennent extrêmes, les quelque 4 000 bénévoles des 112 équipes mobiles et samu sociaux de la Croix-Rouge française, viennent en aide tous les jours aux sans-abri.

Soutien moral, aide matérielle, samu social, solutions d’hébergement ou de soins

Tout au long de l’année, la Croix-Rouge française vient en aide aux personnes sans abri, sans discrimination et sans exiger aucune démarche de leur part.

Quand le froid arrive, la Croix-Rouge intensifie tout naturellement ses actions : intensification du nombre de maraudes, ouverture la nuit de centres d’accueil de jour, distribution de boissons et de repas chauds,… sont autant d’initiatives mises en place pour renouer le lien social, prévenir et soulager les souffrances humaines, qui sont les missions essentielles de la Croix-Rouge française.

Ainsi, depuis le 1er novembre, certaines délégations, sans attendre le déclenchement du Plan Grand Froid, mais tout simplement par qu’elles considèrent cela nécessaire, ont renforcé leurs actions quotidiennes ou mis en place un certain nombre de mesures, pour venir en aide aux plus démunis :

Renforcement du samu social et des maraudes et transport des personnes vers des centres d’hébergement

Avec 112 samu sociaux, dont 27 fonctionnant toute l'année, la Croix-Rouge française gère plus de la moitié des équipes mobiles et samu sociaux de France. Quand l’hiver arrive, les équipes deviennent plus nombreuses et la fréquence et la durée des tournées est alors augmentée.

En relation permanente avec le numéro d’urgence sociale 115, les équipes du samu social de la Croix-Rouge française informent les personnes sur les solutions d'hébergement dont elles peuvent bénéficier, leur laissant toujours le choix d'accepter ou non cette aide. Par ailleurs, la Croix-Rouge française assure la gestion du 115 dans 7 départements. Lorsque l'état de santé psychiques ou les blessures de la personne le nécessitent, celle-ci est orientée vers un milieu hospitalier par les secours spécialisés.

Distribution de repas et boissons chaudes, denrées alimentaires, couvertures et vêtements chauds et même nourriture pour les animaux de compagnie

Cette aide, bien-sûr très appréciée, permet surtout d’établir un contact, de dialoguer et de permettre aux personnes vivant dans la rue de se rencontrer. Ces rencontres et ces échanges, ces contacts qui s'établissent, favorisent incontestablement le maintien du lien fragile avec la société.

Création de places d’hébergement dites de "mise à l’abri" et ouverture de centres d’accueil

Afin de compléter les places d’hébergement en nombre insuffisant pour accueillir l’ensemble des personnes à la rue, des places supplémentaires sont ouvertes dans chaque département dès qu’il fait froid. Par ailleurs, les locaux et les lieux Croix-Rouge française restent ouverts la nuit et les équipes sont renforcées.

Signalons également que dans les Centre d’hébergement d’urgence, l’accueil se fait de façon "inconditionnelle", c'est-à-dire sans discriminations, sans sélection des publics accueillis, et notamment sans condition de régularité de séjour.

Par ailleurs, le principe de continuité de la prise en charge qui guide légalement, depuis le 5 mars 2007, l’action de ces centres, incite à proposer aux personnes d’entamer un processus de prise en charge adaptée, afin de trouver des solutions d’hébergement plus stable.