Catastrophe de Brétigny

Volontaires de la Croix-Rouge sur les lieux de la catastrophe.
Publié le 15/07/2013

Toute l’Ile-de-France s’est mobilisée sur l’accident ferroviaire de Brétigny-sur-Orge, dans l’Essonne, vendredi 12 juillet. La Croix-Rouge française a été activée pour évacuer et porter secours aux blessés.

Activées dans le cadre du dispositif ORSEC nombreuses victimes, toutes les délégations Croix-Rouge d’Ile-de-France sont intervenues à l’annonce du déraillement du train Paris Austerlitz-Limoges vendredi 12 juillet à 17 heures 14, en gare de Brétigny-sur-Orge. A 18h05, la Zone de Défense d’Ile-de-France a sollicité la Croix-Rouge française via le coordinateur régional urgence d’Ile-de-France, demandant de nombreux moyens d’évacuation.
Le centre opérationnel national est ouvert également, en renfort de la cellule régionale, pour organiser la coordination des moyens. Au total, ce sont 120 intervenants secouristes et 28 véhicules de premiers secours qui vont être mobilisés.
 

Catastrophe de Brétigny

Sur le site de la gare de Brétigny-sur-Orges

Deux postes médicaux avancés sont installés.  Tandis que les médecins du SAMU prennent en charge les blessés les plus graves, la Croix-Rouge assure les soins aux blessés plus légers ainsi que les évacuations par ambulances vers les hôpitaux.
 

Catastrophe de Brétigny

Un point d’accueil pour les impliqués est mis en place également afin d’accueillir et d’accompagner les personnes non blessées mais pouvant être traumatisées par ce drame. Une équipe de soutien psychologique est là pour les aider à surmonter le choc, avant de les laisser repartir chez elles en bus. Les derniers blessés ont été évacués vers 22h15.
 

Catastrophe de Brétigny

Dans les gares parisiennes

Dans la soirée, la Croix-Rouge française est sollicitée par la SNCF pour mettre en place des dispositifs d’accueil des impliqués dans les gares de Lyon, Montparnasse et Austerlitz, où sont acheminées en bus des personnes en provenance de Brétigny. Des équipes de soutien psychologique sont mobilisées sur ces sites.

Suite à cette catastrophe qui a fait six morts et une soixantaine de blessés, la très bonne coordination des secours a été soulignée.

Géraldine Drot