le Visa d’or humanitaire du CICR a été attribué à Sameer Al-Doumi

le Visa d’or humanitaire du CICR a été attribué à Sameer Al-Doumi
Publié le 09/09/2022

Le Visa d’Or humanitaire du CICR a été attribué au photojournaliste d’origine syrienne, Sameer Al-Doumi, 24 ans, pour son reportage sur les migrants tentant de passer en Angleterre depuis Calais.


Sameer al-Doumi a reçu le 1er septembre dernier le Visa d’Or humanitaire du Comité international de la Croix-Rouge (CICR) lors du festival Visa pour l’image organisé à Perpignan. La thématique de cette douzième édition était consacrée aux « déplacés, réfugiés et migrants ».


Qui mieux que Sameer Al-Doumy pouvait raconter l’épreuve de la migration ?

Ce jeune photographe syrien âgé de 24 ans, a lui-même vécu ce que vivent aujourd’hui des milliers de migrants. Son reportage, « Les routes de la mort » a touché le jury à la fois pour la qualité de son travail photographique que pour son récit. Un travail mené durant deux années aux côtés de ses frères d’exil.


Sameer al-Doumi raconte à travers ses clichés l’espoir et le désespoir, ces vies croisées sur des camps de fortune ou sur les routes. Des hommes, des femmes et des enfants qui essaient illégalement de traverser la Manche au péril de leur vie juste pour atteindre le Royaume-Uni, afin de commencer une nouvelle vie. Pour 3 000 euros par personne, ils embarquent à bord d'un petit canot pneumatique muni d’un tout petit moteur.


Entre le début de l'année 2021 et le naufrage du 24 novembre 2021 qui fit 27 morts au large de Calais, 31 500 migrants ont traversé la Manche depuis la France pour se rendre au Royaume-Uni. Les tentatives de traversée ne ralentissent pas pour autant.


*Créé en 2011, le Visa d’or humanitaire du CICR est un prix de photojournalisme qui récompense une fois par an un photojournaliste professionnel ayant couvert une problématique humanitaire en lien avec un conflit armé.