Cyclone Idai - La Croix-Rouge française intensifie ses actions au Mozambique

Publié le 25/03/2019

Il y a dix jours, le cyclone Idai balayait l’Afrique Australe provoquant des dégâts considérables notamment au Mozambique, au Zimbabwe et au Malawi affectant plus d’1,5 millions de personnes. Au Mozambique, le bilan fait état à ce jour de plusieurs centaines de décès, 65 000 personnes sans toit et 600 000 personnes affectées. La Croix-Rouge française s’est immédiatement mobilisée dans ce pays, le plus sévèrement touché. Elle intensifie aujourd’hui ses actions et rappelle son appel à dons.

La réponse humanitaire s’organise au plus vite au Mozambique malgré les difficultés d’accès toujours rencontrées sur le terrain. Pour faire face à l’urgence, la Croix-Rouge française et sa Plateforme d'Intervention Régionale de l'Océan Indien (PIROI, basée à l’Île de La Réunion) est mobilisée depuis plus d’une semaine. Elle renforce aujourd’hui son aide à la population mozambicaine en appuyant l’opération de la Fédération Internationale de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge (FICR) et de la Croix-Rouge du Mozambique.

Un avion C-160 Transall, mis à disposition de la PIROI par les Forces Armées de la Zone Sud de l’océan Indien (FAZSOI) a décollé vendredi pour Beira avec à son bord un lot de matériel logistique (tentes entrepôts, générateurs, kits éclairage, outillage) destiné à appuyer l’opération d’urgence sur place.

Avec la contribution du Centre De Crise et de Soutien du Ministère de l’Europe et des Affaires étrangères (CDCS), la Croix-Rouge française a expédié hier près de 60 tonnes de matériel humanitaire, soit 3 000 kits de reconstruction de l’habitat et 6 000 bâches, depuis l’entrepôt de la PIROI à La Réunion.

Samedi, une Equipe de Réponse aux Urgences (ERU), spécialisée dans l’eau, l’assainissement et la promotion de l’hygiène, a décollé de Paris afin d’assurer, avec la Croix-Rouge espagnole, l’installation d’une station de potabilisation pour couvrir les besoins quotidiens de 15 000 personnes et apporter des solutions d’assainissement d’urgence. Une action indispensable car les maladies transmissibles par l'eau inquiètent tout particulièrement les secours. A ce jour, le nombre très important de personnes déplacées dans des terres complètement inondées augmentent significativement les risques de paludisme, de typhoïde et de choléra.

Conjointement avec les autres Sociétés Nationales du Mouvement Croix-Rouge Croissant-Rouge, la Croix-Rouge française va contribuer au déploiement d’un hôpital de campagne de la Croix-Rouge canadienne et finlandaise. Des équipes venant renforcer les volontaires de la Croix-Rouge du Mozambique dans les actions de distributions de biens de premières nécessités sont également en partance pour Beira.

Aujourd’hui, toujours avec l’appui des FAZSOI, deux nouveaux lots humanitaires sont en chargement pour le Mozambique. A bord du porte-hélicoptères amphibie « Le Tonnerre », des kits de reconstruction de l’habitat, des moustiquaires, des kits cuisine, des seaux et jerrycans ont été chargés à partir de l’entrepôt PIROI basé à Mayotte pour permettre de venir en aide à 4 000 familles. Sur la Frégate « Nivôse », du matériel humanitaire supplémentaire du stock de la PIROI (moustiquaires supplémentaires ainsi que des kits cuisine, des kits hygiène et de promotion à l’hygiène…) partira depuis la base navale de la Marine nationale de la Réunion.

Parallèlement, le Comité International de la Croix-Rouge (CICR) continue ses activités de rétablissement des liens familiaux afin d'aider les familles séparées par le cyclone à se reconnecter ou à enregistrer leurs disparus et le site de recherche en ligne familylinks.icrc.org/cyclone-idai a été activé.

La Croix-Rouge française a toujours besoin de la générosité de tous pour poursuivre ses actions dans la durée.

Les dons peuvent être effectués sur le web : www.croix-rouge.fr
ou par chèque à l’attention de Croix-Rouge française «URGENCE AFRIQUE AUSTRALE» - 75 678, Paris cedex 14

Cette actualité dramatique nous rappelle l’importance de renforcer l’investissement et l’innovation en matière de réponses à l’urgence, de réduction des risques de catastrophes et d’adaptation aux conséquences des changements climatiques. Ces sujets seront au cœur  de la conférence mondiale « Santé et changements climatiques : soigner une humanité à +2°C » qui sera organisée les 15 & 16 avril prochains à Cannes par la Croix-Rouge française.

En effet, cette année, la saison des cyclones a été active dans l'océan Indien, avec déjà sept cyclones intenses, contre une moyenne habituelle de trois.
S’il est encore trop tôt pour tirer des conclusions précises sur le cyclone Idai, les experts s’accordent à dire que le réchauffement du climat augmentera à l’avenir la puissance destructrice de telles tempêtes - dommages aux écoles et aux installations sanitaires, destruction et interruption de l'approvisionnement en eau, risque accru de maladies hydriques dues aux dégâts aux installations sanitaires et à la prévalence des eaux non potables, dommages aux cultures qui compromettront la sécurité alimentaire et la nutrition, etc. - entraînant une augmentation des taux de mortalité et de morbidité, notamment pour les plus vulnérables.

Plus d’informations sur cette conférence : worldconference.croix-rouge.fr