Explosions à Beyrouth – 1 an : La Croix-Rouge française toujours aux côtés de la Croix-Rouge libanaise pour aider les habitants de Beyrouth

Publié le 03/08/2021

Le mardi 4 août 2020, alors que le Liban traversait une crise économique et financière sans précédent depuis un an, deux énormes explosions dévastaient le port de Beyrouth et secouaient une partie importante de la capitale, impactant des milliers de personnes avec un bilan catastrophique : 192 morts et 6 500 blessés, des dizaines de milliers de bâtiments, ainsi que 6 hôpitaux et plus de vingt cliniques mais aussi près de 120 écoles détruits ou endommagés. Immédiatement, la Croix-Rouge française, présente au Liban depuis 2013, lançait un appel à dons pour soutenir les actions de la Croix-Rouge libanaise en première ligne.

Une réponse rapide et concrète de la Croix-Rouge française

En tant que membre du Mouvement international de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge et compte tenu des liens d’amitiés qui unissent la Croix-Rouge française au Liban où ses équipes sont présentes en permanence, elle a immédiatement renforcé sa présence sur place auprès de la Croix-Rouge libanaise et lancé un appel à dons pour financer notamment l’envoi de matériel médical et logistique..

Ainsi, dès le 8, puis le 11 août 2020, elle a pu envoyer du matériel (équipements de protection individuel Covid-19 et générateurs) avec le pont aérien et maritime mis en place par le ministère de l’Europe et des Affaires étrangères.

Un second fret de matériel est parti par voie maritime le 25 août pour soutenir d’une part les centres de santé avec des médicaments, lits d'hôpitaux, masques chirurgicaux, gel hydroalcoolique et d’autre part, les activités de gestion des catastrophes et soutien logistique avec des générateurs, du matériel électrique et d’éclairage, des kits pour les familles (lits, sacs de couchage etc.) et du matériel de manutention pour la gestion des stocks.

Un plan de réponse dans la durée pour soutenir la Croix-Rouge libanaise

Après les actions d’urgence, la Croix-Rouge française est venue en soutien du plan de réponse de la Croix-Rouge libanaise dans les domaines de la santé, du soutien psychosocial et de l’accès aux services de base et aux biens de première nécessité pour les familles les plus vulnérables. En effet, 70 000 travailleurs auraient perdu leur emploi à la suite des explosions, avec des conséquences directes pour plus de 12 000 ménages. La Croix-Rouge libanaise a ainsi élaboré un plan d'intervention initial de 3 mois qui s’est rapidement étendu à des actions plus pérennes dans le cadre d’un plan de réponse global compte tenu de l'impact à long terme de l'explosion :

  • Répondre aux besoins des personnes vulnérables en soutenant le programme d'aide financière de la Croix-Rouge libanaise aux familles vulnérables pendant 6 mois
  • Garantir un accès ininterrompu aux centres de santé de la Croix-Rouge libanaise et assurer un meilleur accès à un soutien psychosocial pour les enfants vulnérables (approvisionnement de 4 centres de santé en médicaments, installation de "child friendly spaces" et distribution de 2 500 kits pour enfants)
  • Appuyer le secteur des urgences de la Croix-Rouge libanaise via l'achat d'une ambulance et le renouvellement des pneus d'ambulances
  • Appuyer le secteur de la transfusion sanguine de la Croix-Rouge libanaise via la reconstruction de deux banques de sang endommagées lors de la double explosion 

Soutien à la communauté culturelle de Beyrouth

L'explosion du port de Beyrouth a endommagé plus de 120 boutiques d'artisans, dont 30 métiers uniques, et plus de 147 familles dépendantes de propriétaires de boutiques d'artisans et d'objets artisanaux. Dans ce cadre, la Croix-Rouge française soutient deux associations culturelles libanaises : Arab Funds for Arts and Culture et Culture Resource. Ces organisations sont en mesure de fonctionner à nouveau et accompagnent les artistes pour se loger et pour racheter l'équipement et les outils minimums pour pouvoir travailler. Elles aident aussi les boutiques d'artisans qui redeviennent fonctionnelles.