Santé et changements climatiques : les jeunes passent à l’action !

Santé et changements climatiques : les jeunes passent à l’action !
Publié le 15/04/2022

Comment les médias peuvent être un atout pour lutter contre les changements climatiques ? Comment s’adapter à ces changements ? Quel modèle social face aux enjeux des migrations climatiques ? Vastes questions dont les jeunes de 28 pays se sont emparés durant une semaine lors du séminaire GÉNies. Pour clore cet événement, une conférence européenne est prévue le 16 avril en direct de Bordeaux et sur la chaîne You Tube de la Croix-Rouge française.


Le projet GÉNies* – Générations inclusives, européennes et solidaires – est né en 2016 dans la tête d’Aimeric Énard, alors président de l’unité locale de Bordeaux. Son objectif ? Porter la voix des jeunes, favoriser la coopération européenne sur des sujets de société majeurs qui ont en commun de viser plus d’inclusion. Il embarque avec lui une équipe de bénévoles et lance le premier séminaire GÉNies. Six ans plus tard, en avril 2022, c’est la thématique de la santé et des changements climatiques qui était à l’honneur. Durant une semaine, des jeunes ont planché sur trois thématiques qui leur sont chères : l’environnement et les questions d’adaptation, d’atténuation et de prévention ; l’accès à l’information pour lutter contre les effets des changements climatiques et permettre l’inclusion de tous ; la mondialisation et ses conséquences.  La conférence du 16 avril, labellisée Présidence française de l’Union Européenne (PFUE), vient clore ce séminaire et sera l’occasion de présenter les projets qui découlent de ces travaux.


Pour chaque thématique, 3 à 4 solutions ont été imaginées et seront présentées lors de cet événement. « L’objectif de la conférence, c’est de montrer qu’il existe des solutions concrètes, applicables sur le terrain », explique Aimeric Énard. A l’issue du séminaire, vingt projets, vingt plans d’action et de résilience auront été sélectionnés et seront ensuite diffusés à l’ensemble du réseau européen de la Croix-Rouge, notamment, mais aussi auprès du grand public. « Les jeunes vont subir les effets des changements climatiques tout au long de leur vie. Il est donc légitime qu’ils s’emparent de ces problématiques, qu’ils portent des actions dans les établissements, dans les organismes et associations jeunesse, dans l’éducation… », soulignent d’une même voix Axel Sengenès-Cros, responsable national jeunesse à la Croix-Rouge française et Hannah Gregor, l’une des ambassadrices PFUE.


Durant 4 heures, de 14 heures à 18 heures, la conférence va permettre des échanges entre décideurs politiques, jeunes bénévoles issus de 28 pays et autant de sociétés nationales Croix-Rouge, jeunes citoyens et experts. Une conférence qui se veut interactive, ouverte et stimulante.


Mais le projet GÉNies ne s’arrête pas le 17 avril. « L’objectif, c’est de faire connaître ces actions au sein du réseau Croix-Rouge et des associations partenaires, et de les mettre en pratique dans les six mois suivants », précise Aimeric Enard. Le projet va par ainsi continuer à vivre à travers nos partenariats avec l’agence Erasmus+, la direction jeunesse et sport de Nouvelle-Aquitaine ou encore la Ligue de l’enseignement. » D’ailleurs, dès juin prochain, un événement sur la question des changements climatiques et l’engagement des jeunes en Europe est organisé en Nouvelle-Aquitaine.


En outre, l’équipe de la Mesure d’impact social de la Croix-Rouge française va évaluer jusqu’en septembre les effets du séminaire sur les changements de comportement des jeunes, sur leurs compétences, sur leurs acquis… Ces jeunes, impliqués, sensibilisés aux questions environnementales, désireux d’agir contre la fatalité, sont potentiellement de futurs bénévoles.

 Suivre la conférence en live sur Youtube le 16/04 à 14h

logo partenaires