Haïti : la Croix-Rouge est mobilisée pour faire face à l’épidémie de choléra

Publié le 25/10/2010

Deux cent cinquante-trois morts et 3 115 personnes infectées : c'est le dernier bilan de l'épidémie de choléra qui s'est déclarée en Haïti dans les départements d'Artibonite et du Plateau central, au nord de Port-au-Prince. Par ailleurs, cinq cas avérés porteurs du vibrion ont été recensés à Port-au-Prince, où environ 1,3 million de survivants du séisme du 12 janvier vivent dans des camps. Avec les autorités sanitaires et les autres organisations humanitaires, la Croix-Rouge française est mobilisée pour éviter le pire.

L’épidémie de choléra qui sévit en Haïti a déjà fait 253 morts et 3 115 personnes infectées. Elle frappe le centre de l'île caraïbe et les services hospitaliers sont débordés dans les départements d'Artibonite et du Plateau central, au nord de Port-au-Prince. Cinq cas ont également été décelés dans la capitale, ne révélant toutefois pas de nouveau foyer puisque ces cinq personnes venaient de l’Artibonite.

Mais la situation actuelle des centaines de milliers d’Haïtiens regroupés dans des camps inquiète les organisations humanitaires présentes en Haïti. Le choléra est en effet une maladie hautement contagieuse qui peut tuer en quelques heures et dont la propagation est favorisée par les défaillances des réseaux sanitaires et l’absence d’hygiène et de soins.

Les équipes santé et eau/assainissement de la Croix-Rouge française, en coordination avec la Croix-Rouge haïtienne et la Fédération internationale de la Croix-Rouge ont très rapidement déployé des équipes et des moyens logistiques. Deux unités de traitement de l’eau spécifiques pour répondre à l’épidémie sont d’ores et déjà pré-positionnées, l’une d’entre-elle doit être mise en service en Artibonite dans les prochaines heures. Un kit choléra permettant de traiter 1 000 patients et destiné aux centres de santé, contenant des sels de réhydratation, du chlore, des sets d’infusion, des antibiotiques,… est envoyé aujourd’hui depuis Madrid en coopération avec la Croix-rouge espagnole et son Gouvernement. Un autre doit être acheminé de la même façon dans les tous prochains jours. Enfin, 8 000 kits hygiène bénéficiant à 40 000 personnes vont être distribués. Par ailleurs, les volontaires de la Croix-Rouge française et haïtienne, vont mener en Artibonite et poursuivre, dans les camps gérés par la Croix-Rouge française à Port-au-Prince, et dans les quartiers où elle intervient, des actions préventives telles que promotion de l’hygiène et lavage de main, renforcement des comités d’hygiène et de nettoyage des latrines.

L’Artibonite est la région historique d’intervention de la Croix-Rouge française, aux côtés de la Croix-Rouge haïtienne. Ensemble, les deux sociétés nationales y mènent depuis plusieurs années des programmes de préparation aux catastrophes, d’approvisionnement en eau potable, d’installation de structures d’assainissement et de promotion de l’hygiène.

A Petite Rivière de l’Artibonite, notamment, la Croix-Rouge française et la Croix-Rouge haïtienne ont mené jusqu’en avril dernier un projet visant à redonner un accès à l’eau potable à 50 000 personnes. Les infrastructures communautaires avaient été endommagées par les cyclones de 2008. L’action de la Croix-Rouge française se poursuit dans la région avec l’ouverture fin 2010 de nouveaux programmes eau et assainissement.

La Croix-Rouge française a encore et toujours besoin de la générosité du public

Depuis le séisme qui a frappé Haïti, la Croix-Rouge française apporte une aide globale pour mieux répondre aux besoins essentiels de la population, auprès des familles les plus vulnérables qui se sont regroupées spontanément dans des camps de fortune, mais aussi des familles qui ont souhaité rester à proximité de leur habitation détruite ou endommagée. Soins, distribution d’eau potable, assainissement (construction de latrines et de douches notamment), distribution d’abris et de produits de première nécessité ou encore soutien psychologique, en dépit d’une extraordinaire mobilisation, les populations affectées restent dans des situations de grande vulnérabilité.

Les dons peuvent être effectués sur le web : www.croix-rouge.fr ou par chèque à l’attention de Croix-Rouge française «Choléra 2010» - 75 678, Paris cedex 14