Coronavirus - COVID-19 Coronavirus - COVID-19

Coronavirus - COVID-19 Coronavirus - COVID-19

L’Outre-mer mobilisée face au Covid-19

L’Outre-mer mobilisée face au Covid-19
Publié le 29/04/2020

Alors que le déconfinement a débuté en Nouvelle-Calédonie le lundi 20 avril et à Saint-Pierre et Miquelon le lundi 27 avril, la Croix-Rouge française poursuit son soutien aux populations des DOM-TOM dans le cadre de la lutte contre le Covid-19. Sur place, nos équipes viennent en aide à des populations déjà très fragilisées sur les plans social et sanitaire, que la crise risque de faire basculer dans une situation encore plus précaire. Tour d’horizon de plusieurs actions menées sur le terrain.


Si la crise sanitaire liée au Covid-19 touche les territoires ultramarins avec un décalage de 3 à 4 semaines par rapport à l’Hexagone, la situation n’est pas homogène puisque tous n’en sont pas au même stade de l’épidémie. Parmi eux, La Guadeloupe, La Martinique, Saint-Martin et Saint-Barthélemy sont les territoires les plus touchés. A ce jour, on dénombre 1 125 cas et 21 décès liés au coronavirus en Outre-mer.


Une réponse sanitaire fragile

La pandémie de Covid-19 en Outre-mer vient mettre à mal une situation sanitaire déjà dégradée pour les populations de ces territoires. En effet, La Réunion, Mayotte, la Guadeloupe, Saint-Martin et la Guyane sont affaiblis par une épidémie de dengue, à laquelle vient s’ajouter la crise actuelle. Les structures sanitaires ont des capacités insuffisantes, notamment en ce qui concerne le nombre de lits en réanimation, particulièrement faible. A cela s’ajoutent des problèmes d’accès à l’eau potable qui rendent difficilement applicables les règles d’hygiène élémentaires et la mise en place des gestes barrières pour les personnes impactées. Enfin, une grande partie de la population présente des facteurs de comorbidité tels que l’hypertension, le surpoids, le diabète et les troubles cardio-vasculaires, qui augmentent les risques de complications graves face au virus.


Une épidémie sur fond de crise sociale

Comme dans l’Hexagone, la crise sanitaire creuse les inégalités sociales, faisant basculer dans une extrême précarité des personnes déjà vulnérables. Nombre d’habitants dépendaient déjà fortement de l’aide alimentaire avant l’apparition du Covid-19. Par conséquent, la pression sur les dispositifs d’aide alimentaire n’en est aujourd’hui que plus forte, sur fond de tensions sociales. C’est notamment le cas à Mayotte, où le confinement a des effets néfastes sur l’accès à une alimentation en quantité suffisante. Sur ce territoire, la Croix-Rouge française réfléchit à de nouvelles modalités d’intervention pour apporter une réponse massive au regard des besoins exprimés dans ce contexte de crise.


La réponse de la Croix-Rouge française

  • Fournir aux personnes vulnérables des biens de première nécessité

Dans les territoires ultramarins, les équipes de la Croix-Rouge française concentrent leurs actions sur des activités essentielles comme le renforcement de la distribution d’eau potable, notamment en Guadeloupe et à Mayotte où elle a déjà bénéficié à plus de 2 200 familles. L’aide alimentaire ainsi que l’aide alimentaire d’urgence figurent également parmi les actions prioritaires. A Saint-Martin par exemple, notre association a mis en place une plateforme d’aide alimentaire d’urgence pour les personnes en difficultés financières et pour les sans-abris. Nos équipes ont ainsi distribué 12 tonnes de colis alimentaires aux familles précaires et 3 tonnes de kits d’urgence alimentaire.

A Mayotte, l’accent est mis sur lasensibilisation aux gestes barrières et la promotion de l’hygiène dans les quartiers sensibles. Depuis le début de la crise, la Croix-Rouge française est mobilisée sur l’accès à l’eau autour de 34 bornes fontaines réparties sur l’ensemble du territoire et priorisées avec l’Agence régionale de santé (ARS). Dans ce cadre, des ateliers de sensibilisation portant sur les gestes barrières, les conduites à tenir en cas de contamination et les symptômes du Covid-19 sont organisés en parallèle des distributions d’eau potable. Six équipes de 4 personnes sont ainsi déployées chaque jour pour informer et distribuer gratuitement de l’eau aux habitants.

  • Assurer un suivi médical aux personnes isolées

Avec le confinement et les déplacements plus contraints, certaines personnes déjà éloignées physiquement et socialement de l’offre de soins ne sont plus du tout suivies médicalement. C’est pourquoi, en Guyane notamment, dans les quartiers isolés de Cayenne, Kourou et Saint-Laurent du Maroni, la Croix-Rouge française met en œuvre des consultations de médecine générale hors-les-murs assurées par des équipes mobiles sanitaires (EMS). Il s’agit de salariés des centres de santé Croix-Rouge (médecins et infirmiers) soutenus logistiquement par les bénévoles et en coordination avec d’autres acteurs associatifs. Des maraudes d’informationet de sensibilisation (gestes barrières, lavage des mains) ont également été organisées dans ces quartiers avec la diffusion de messages audio en langues du territoire (créole, portugais, etc.).


 Pour les personnes à la rue, notre association a mis en place des centres d’hébergement spécialisés (La Réunion, Mayotte), un CHU Covid-19 en Guyane et des centres de confinement en Nouvelle-Calédonie, à Saint-Pierre et Miquelon et en Guadeloupe dans lesquels les arrivants sont testés et mis en quarantaine. A La Réunion, le centre fournit un hébergement aux personnes atteintes du Covid-19 ne pouvant pas être suivies à domicile et ne nécessitant pas d’hospitalisation. Ces dernières y sont prises en charges 24h/24h par des infirmières et des travailleurs sociaux.


  • Accueil et accompagnement des passagers en quatorzaine

Nos équipes assurent également l’accueil et information des passagersdans les aéroports et les zones portuaires. A La Réunion par exemple, les volontaires Croix-Rouge sont présents à l’aéroport Roland-Garros, où ils délivrent des conseils et consignes aux voyageurs rentrant sur l’île, avant de les accompagner vers les centres de quatorzaine. En Guadeloupe, la Croix-Rouge française a été mandatée pour gérer un centre de confinement en hôtel pour 14 jours destiné aux personnes arrivant de France. Présentes 7j/7 et 24h/24, nos équipes bénévoles et salariées (logisticiens, psychologue, équipes médicales) répondent aux besoins des résidents, notamment par la mise en place d’un service de conciergerie solidaire et d’un espace infirmerie situé dans un bus santé à proximité.


  • Déploiement du dispositif « Croix-Rouge chez vous »

Enfin, comme en métropole, la Croix-Rouge française a déployé son dispositif Croix-Rouge chez vous à La Réunion et en Nouvelle-Calédonie. Ce dispositif s’adresse aux personnes vulnérables confinées en situation d’isolement social. Il leur propose deux services : un service d’écoute et de soutien psychologique et un service de livraison à domicile de produits de première nécessité (denrées alimentaires, produits d’hygiène et médicaments sur ordonnance).