Duoday : « qui est le stagiaire de qui ? »

Duoday : « qui est le stagiaire de qui ? »
Publié le 19/11/2021

Ils sont dix, dix duos (un salarié et une personne extérieure en situation de handicap) formés le temps d’une journée pour vivre une expérience unique au campus. Une journée, une rencontre, un partage d’expérience, c’est le principe du Duoday auquel nous participons avec plaisir chaque année.

Ils se nomment Adeline, Avril, Amara, Maxence, Nathalie… au total, dix personnes en situation de handicap aux parcours différents – travailleurs en ESAT, étudiants en pré-qualification, personnes en recherche d’emploi… -, tous curieux de découvrir la Croix-Rouge « de l’intérieur ». Pour les accompagner durant cette journée et leur montrer les coulisses de leur quotidien, dix salariés se sont portés volontaires. Parmi eux, le directeur général, un fidèle du Duoday.

« C’est à chaque fois une expérience extrêmement enrichissante. On se demande qui est le stagiaire de qui lors de cette journée, tant nous apprenons les uns des autres ! », déclare Jean-Christophe Combe en accueillant avec enthousiasme les stagiaires. « Nous sommes ravis de vous accueillir ici au campus, de vous faire découvrir le travail en milieu ordinaire et nos missions. J’espère qu’on vous donnera envie de vous engager ! », poursuit le directeur général, avant de s’éclipser avec son stagiaire d’un jour, Gabriel, pour une journée marathon rythmée par les réunions.

Bien plus qu’une journée de sensibilisation !

Entre deux rendez-vous, les deux hommes échangent, font connaissance. Gabriel, aide-soignant, prépare une reconversion au métier d’éducateur spécialisé. Cela tombe bien, puisque la Croix-Rouge gère de nombreux établissements dans le secteur du médico-social, un secteur qui plus est en tension. « Plusieurs stagiaires comme Gabriel viennent du dispositif "OASIS" porté par notre partenaire OETH, explique Benoit Fourati, chargé de mission handicap et diversité. C'est un parcours de pré-qualification de 420 heures préparant aux métiers du secteur (moniteur éducateur, technicien de l'intervention sociale et familiale, assistant(e) de service social, etc.).

Pour eux, le Duoday représente un tremplin, une opportunité pour nouer des contacts, développer leur réseau, envisager de faire un stage et/ou un contrat en alternance au sein de nos établissements avant, qui sait, d’être recrutés. Nous sommes donc là dans une logique d’insertion et d’inclusion, pas seulement dans une opération de sensibilisation ou de communication ! » 

Autrement dit, si l’objectif premier du Duoday est de faire tomber les préjugés sur le handicap, en réalité, il s’agit pour nous de les aider dans leur parcours, de « faciliter la mise en relation », affirme Binh Trinh, administrateur national et tuteur d’Avril. « Nous sommes dans une relation de pair à pair, pratiquement.»

La jeune femme est une personne active, dynamique, qui souhaite se reconvertir dans le secteur du social. « A moi, donc, de lui présenter des personnes susceptibles de l’intéresser », poursuit son tuteur. « J’ai été charmée par cette journée et très étonnée par la multitude des métiers de la Croix-Rouge ! J’ai rencontré des personnes super ! » s'exclame Avril. Idem pour Amara ou Adeline, accompagnés tout au long de la journée par Marine et Méliné au sein de la direction de l’audit, du contrôle interne et de la qualité (DACIQ).

Continuer à inventer des solutions

Le 21, accélérateur d’innovation sociale, n’est pas en reste dans le domaine du handicap. Grâce à un partenariat avec l’association OETH – Obligation d’Emploi de Travailleurs Handicapés - , de nouveaux projets sont pensés, conçus et expérimentés sur le terrain.

Pour preuve, ces projets présentés par trois jeunes entrepreneurs : Robin et sa plateforme Handineo, qui facilite la mise en relation entre employeur et personne handicapée ; Florian et son agence d’inclusion « Mouv’intelligent » pour inciter les clients à faire de l’inclusion ; enfin François et sa plateforme de recrutement basée sur l’audio pour faciliter la compréhension des offres d’emploi par les personnes handicapées. Trois projets intelligents, complémentaires, actuellement testés au sein de notre réseau. « Ce sont des idées géniales ! », s’exclame Avril, séduite par ces initiatives.

Autrement capables

Cerise sur le gâteau, et c’est une autre spécificité de la Croix-Rouge, les stagiaires ont été invités à une initiation aux gestes qui sauvent pour décrocher à la clé leur certificat. Pour certains, comme Adeline, c’était même le but principal de ce Duoday ! Autrement capables, sans nul doute tous le sont et ils l’ont à nouveau prouvé au cours de cette belle journée de partage.  

A noter que la mobilisation fut également très forte dans les territoires, puisque près de 80 duos ont été formés à l’occasion de cette 4e édition du Duoday !

Géraldine Drot