Initiation aux premiers secours à la mode bretonne !

Remise des diplômes d’initiation aux premiers secours aux six volontaires haïtiens, par Frédéric et Loïc de la CRF
Publié le 23/02/2010

“Que faire devant un accident de voiture ? Comment réagir devant une personne qui ne vous répond pas, c’est ce que nous allons voir maintenant ensemble pendant une heure…” Ainsi débute la formation d’Initiation aux Premiers Secours destinée à six volontaires de la Croix-Rouge haïtienne, menée par Loïc, instructeur de secourisme à la Croix-Rouge française.

Au programme cet après-midi, la protection, l’alerte et la conduite à tenir devant une personne inconsciente qui respire…
« Après deux semaines de travail avec ces volontaires au sein d’une clinique mobile, il nous est vite apparu essentiel de les initier aux gestes de premiers secours, car en tant que volontaire de la Croix-Rouge, ils peuvent être amenés à devoir réaliser ces premiers gestes salvateurs. Le programme est bien entendu adapté aux situations qu’ils peuvent rencontrer ici en Haïti”, explique Loïc.

Loïc, infirmier breton de l’Equipe de réponse aux urgences (ERU) franco-finlandaise est assisté de Frédéric, médecin urgentiste au SAMU dans le Morbihan lui aussi équipier de l’ERU. Les deux hommes sont membres des ERU depuis leur création (2003) et se connaissent bien.

Cette formation vient s’ajouter aux activités médicales des deux hommes. Arrivés le 6 février dernier, ils sont ici pour trois semaines et chaque matin, ils partent avec une clinique mobile sur les camps de déplacés de Port-au-Prince. Ils enchainent ainsi quotidiennement plus de 150 consultations, avec une équipe mixte composée de médicaux finlandais, suédois et de volontaires de la Croix-Rouge haïtienne. “Nous effectuons principalement des soins de base, traitons beaucoup de troubles digestifs et voyons également des cas de stress post-traumatiques”, précise Frédéric.

Le duo est également en charge de la santé de tout le camp de base (plus de 200 volontaires des différentes sociétés nationales de la Croix-Rouge présents en Haïti) et assurent les astreintes pour les urgences de nuit…
“On ne se quitte plus, jour et nuit”, plaisante Loïc sur cette complicité née en 1998, à la Croix-Rouge en Bretagne et qui se poursuit ici en Haïti…