JMPS 2021 - En formant les jeunes aux gestes de premiers secours la Croix-Rouge française veut contribuer à bâtir une société plus résiliente

Publié le 07/09/2021

L’apprentissage des gestes de premiers secours est à la portée de tous, même des plus jeunes, pour acquérir très tôt les bons réflexes. Plus que jamais engagée dans la prévention et la formation aux premiers secours, la Croix-Rouge française dédie la Journée mondiale des premiers secours (#JMPS) 2021 aux jeunes.
Arrêts cardiaques, accidents domestiques, catastrophes naturelles, attentats… chaque citoyen en France, comme dans le monde, peut être confronté à une situation d’urgence. En attendant l’arrivée des secours, chaque minute compte pour intervenir avec les gestes qui peuvent sauver une vie. Et il est possible d’agir dès le plus jeune âge !

Les jeunes et la formation aux premiers secours

La France compte plus de 12 millions de jeunes (de 3 à 20 ans) qui fréquentent les écoles, les collèges et les lycées. Ils représentent près de 18% de la population et sont des membres actifs de la société. Former ces jeunes aux premiers secours permet de construire les fondations d’une compétence qu’ils pourront utiliser au quotidien mais aussi de renforcer la confiance en soi. 

Depuis 2004, de nouvelles dispositions législatives font obligation à l’École de dispenser aux élèves une formation aux premiers secours, dans le cadre de leur scolarité. Ces dispositions, prévues par trois lois, l’une de santé publique, l’autre de modernisation de la sécurité civile, et la dernière visant à créer le statut de citoyen sauveteur, sont maintenant inscrites dans le Code de l’éducation.
Et pourtant, selon le ministère de la Santé, seulement 20% de la population est formée aux gestes de premiers secours. En plaçant la Journée mondiale des premiers secours 2021 sous le signe de la jeunesse, la Croix-Rouge française souhaite vivement encourager le développement de ces formations en milieu scolaire. C’est la raison pour laquelle, la Journée mondiale des premiers secours a pour thème cette année « les gestes qui sauvent par et pour les enfants ».

Une occasion pour l’association de mettre en avant la diversité de ses formations aux gestes qui sauvent adaptées à tous et à tout âge.

Le 11 septembre et jusqu’à fin septembre, principalement dans les établissements scolaires, des initiations aux premiers secours et comportements qui sauvent, à la réduction des risques, des animations autour de la prévention des accidents de la vie courante seront ainsi mises à l’honneur par la Croix-Rouge française.

Selon Jean-Christophe Combe, Directeur général de la Croix-Rouge française : « Au même titre que les adultes, les enfants sont en mesure d’avoir les bons réflexes et de prodiguer les premiers secours dès lors qu’ils ont pu bénéficier d’une formation ou d’une initiation adéquate aux gestes qui sauvent. Il est primordial qu’un accès universel à la formation aux premiers secours soit assuré à toutes les étapes de la vie et tout particulièrement dès le plus jeune âge. Depuis longtemps, la Croix-Rouge française travaille avec l’Education nationale pour renforcer les dispositifs existants et réfléchir ensemble à des dispositifs innovants qui donnent aux plus jeunes les connaissances nécessaires pour sauver des vies. Former la jeunesse aux gestes de premiers secours constitue un précieux investissement pour le présent mais aussi pour le futur et va permettre ainsi de bâtir une génération plus résiliente.»

Depuis 2008, la Croix-Rouge française, opérateur majeur pour la formation aux gestes de premiers secours, s’est lancé un défi : responsabiliser les citoyens afin que chacun puisse passer du statut de victime potentielle à celui d’acteur responsable de sa propre sécurité et de celle de ses proches.
Parce que chacun peut y être un jour confronté, et parce que dans 9 situations d’urgence sur 10, c’est la vie d’un proche qui est en jeu, il est essentiel, dès le plus jeune âge, de prendre conscience de son rôle primordial dans la chaîne de secours afin d’augmenter les chances de survie du plus grand nombre.

13 minutes c’est le temps moyen d’arrivée des secours en France. Par ailleurs, 64% des accidents cardiaques ont lieu devant témoin mais seulement 50% d’entre eux pratiquent un massage cardiaque, or chaque minute qui passe sans massage cardiaque fait perdre 10% de chance de survie à la victime. Si l’on doublait le nombre de personnes formées au massage cardiaque, 2 000 personnes seraient sauvées chaque année. Arrêts cardiaques, accidents domestiques, catastrophes naturelles, chaque citoyen en France, comme dans le monde peut être confronté à un événement traumatisant.
Les premiers secours sont des gestes vitaux qui améliorent les chances de survie d'une personne et les plus jeunes sont un des maillons de la chaîne de secours. Ils peuvent, par exemple, jouer un rôle crucial en apportant une assistance de premier secours à leurs camarades ou leurs familles.

A propos de la Croix-Rouge française
 
Créée le 25 mai 1864, la Croix-Rouge française est une association de loi 1901 ouverte à tous, sans distinction.
Elle fonde son action sur l’engagement de ses 66 000 bénévoles répartis au sein de plus de 1 100 implantations locales qui couvrent l’ensemble du territoire métropolitain et ultramarin. Elle est aussi une véritable plateforme d’innovation sociale et un acteur de l’économie sociale et solidaire de services à but non lucratif qui repose sur des missions historiques dans les secteurs de la santé, de l’aide sociale et de la formation. À ce titre, la Croix-Rouge française gère 481 établissements et services sanitaires, sociaux et médico-sociaux, ainsi que 12 instituts régionaux de formation sanitaire et sociale. Elle emploie plus de 16 000 salariés qui mettent leur professionnalisme au service de tous et plus particulièrement des plus fragiles.
En savoir plus : www.croix-rouge.fr
Suivez-nous sur : twitter.com/CroixRouge et sur facebook.com/CroixRouge