La Croix-Rouge philippine se prépare à l’arrivée du typhon Mangkhut

briefing des équipes de la Croix-Rouge Philippine
Publié le 14/09/2018

Classé en catégorie 5, le super typhon Mangkhut devrait frapper le nord des Philippines vendredi 14 septembre avant de poursuivre sa trajectoire vers Hong-Kong et Macao samedi matin. Sur le terrain, la Croix-Rouge philippine est à pied d’œuvre pour organiser des actions de préparation à la catastrophe – déploiement de volontaires et de matériel – afin de faire face aux vents violents et aux pluies torrentielles qui doivent s’abattre sur l’île de Luçon.

Avec des vents moyens soufflant aux alentours de 205 km/h et des rafales estimées à 255 km/h, Mangkhut est en passe de devenir le cyclone tropical le plus puissant de l’année 2018 dans l’hémisphère Nord. A l’heure actuelle, on estime à 12,2 millions le nombre total de personnes qui pourraient être touchées par son passage et à 3,6 millions le nombre d’habitations potentiellement détruites.

Sur place, la Croix-Rouge philippine est en ordre de marche depuis le 10 septembre. Son centre opérationnel est ouvert 24h sur 24 et 7 jours sur 7 pour assurer la sécurité et la mise à l’abri des Philippins, en particulier dans les zones les plus touchées.

infographie OCHA
infographie OCHA 2

Source carte : reliefweb

Déploiement d’une caravane humanitaire

C’est donc dans les 9 provinces situées au nord de Luçon, principale île de l’archipel où vivent des millions de personnes, que vont se concentrer les opérations d’évaluation et de préparation.

Régulièrement amenée à intervenir dans le cadre de catastrophes naturelles – le typhon Haiyan avait ainsi  fait plus de 7 000 morts en 2013 –, la Croix-Rouge philippine a su développer une véritable expertise dans la préparation et la réponse à l’urgence.

Dès jeudi, elle a ainsi déployé une caravane humanitaire au départ de Mandaluyong, dans l’agglomération de Manille, où se situe son quartier général. Cette caravane se compose notamment d’un camion-citerne de 10 000 litres, de quatre groupes électrogènes, d’une unité de traitement de l’eau, d’une cuisine mobile, de 2 000 articles ménagers de base (kits hygiène, kits de couchage, jerricans et bâches)… 

Plus globalement, la Croix-Rouge philippine a mobilisé l’ensemble de ses ressources financières, logistiques et humaines pour affronter ce super typhon et peut compter sur l’engagement de volontaires extrêmement impliqués. A ce stade, les équipes de réponse aux catastrophes naturelles (National Disaster Response Teams) ainsi que les équipes santé, eau et assainissement se tiennent prêtes à intervenir.

La Croix-Rouge française, quant à elle, suit de près l’avancée de la situation et apportera son soutien à son homologue philippine en cas de besoin.

Marine Bouniol