Colloque "Les enjeux de l'autonomie des systèmes d'armes létaux"

Colloque "Les enjeux de l'autonomie des systèmes d'armes létaux"
Publié le 02/11/2021

Pour quelles raisons la conception et la mise en œuvre de systèmes d’armes létaux autonomes est-elle rejetée avec autant de force ? Quelle place faire à l’autonomie dans les systèmes d’armes ? Comment départir ce qui est acceptable de ce qui ne l’est pas ?

Ces questions font l’objet d’un débat international, qui a amené depuis plusieurs années de nombreux États à préciser leur position nationale et à participer aux discussions du Groupe d’experts gouvernementaux sur les technologies émergentes dans le domaine des systèmes d’armes létaux autonomes (SALA), établi dans le cadre de la Convention sur certaines armes classiques.

Impliqué depuis 2010 dans une réflexion globale sur les enjeux de la robotisation du champ de bataille, le pôle Mutation des Conflits du centre de recherche de l’Académie Militaire de Saint-Cyr Coëtquidan (CReC) et la Croix-Rouge française (CRf) ont publié de nombreux ouvrages sur la question pour accompagner les réflexions, cette dernière ayant récemment publié la position du Comité International de la Croix-Rouge (CICR) sur les systèmes d’armes autonomes, annoncée aux États par le président du CICR Peter Maurer à l’occasion d’une séance d’information tenue en mai 2021[1].

Et plus récemment, le Comité d'éthique de la Défense, installé le 10 janvier 2020 et présidé par M. Bernard Pêcheur, a présenté le résultat de ses réflexions sur l’intégration de l’autonomie des systèmes d’armes létaux[2]

Co-organisé par le CReC et la CRf, ce colloque a pour volonté de poursuivre la réflexion ainsi engagée en approfondissant les défis complexes soulevés par l’autonomie des systèmes d'armes létaux, par la mise en œuvre d’une approche multidisciplinaire, permettant à une pluralité d’experts de réfléchir ensemble aux contours des nouvelles technologies, de comprendre leurs possibles usages à l’aune des contraintes militaires et d’anticiper les risques qu’ils peuvent générer (juridiques, scientifiques, éthiques, et autres).

Il s’appuiera en particulier sur la réflexion du Comité éthique de la défense afin d’explorer à sa suite les enjeux de la conduite des hostilités par des forces armées robotisées, ses implications pour la protection des civils et le respect du droit international humanitaire, ainsi que le rôle des entreprises de Défense. 

Colloque sur les enjeux de l'autonomie des systèmes d'armes létaux
Mardi 9 novembre 2021 au Ministère des Armées
Pour vous inscrire, cliquez ici !

C’est dans cette optique que les intervenants militaires, juristes, scientifiques, humanitaires et le secteur privé auront pour objectif de communiquer leurs savoirs et leurs questionnements sur ces enjeux cruciaux pour l’avenir des conflits armés et aborder, en s’articulant autour de quatre sessions:

  • Les enjeux de l'autonomie des systèmes d'armes
  • La position de la diplomatie française et de ses décideurs politiques
  • La réflexion du comité d'éthique et ses conclusions
  • La question d’un encadrement éthique et juridique renforcé

Il permettra un échange fructueux et nécessaire entre les grands acteurs de la réflexion nationale sur le sujet, et alimentera les réflexions en prévision de la prochaine Conférence d’examen de la Convention sur certaines armes classiques en décembre 2021.

[1]  https://www.icrc.org/en/document/icrc-position-autonomous-weapon-systems

[2]  https://www.defense.gouv.fr/salle-de-presse/communiques/communique_le-comite-d-ethique-de-la-defense-publie-son-rapport-sur-l-integration-de-l-autonomie-des-systemes-d-armes-letaux