Un an après Irma, la Croix-Rouge renforce ses actions auprès des plus vulnérables

Un an après Irma, la Croix-Rouge renforce ses actions auprès des plus vulnérables
Publié le 04/09/2018

Depuis cette nuit tragique du 5 au 6 septembre 2017, la Croix-Rouge française reste engagée auprès de la population de Saint-Martin. Il y a d’abord eu deux mois d’une mobilisation exceptionnelle, dans l’urgence. Puis, dès novembre, le lancement de projets de post-urgence et de reconstruction. Un an après les ravages de l’ouragan Irma, les vulnérabilités restent importantes et impliquent un accompagnement quotidien.


SANDY-GROUND-SXM

Irma reste dans tous les esprits, d’autant que nous sommes à nouveau en pleine saison cyclonique. Et Saint-Martin porte encore les stigmates de l’ouragan. La végétation a repris ses droits très vite, la mer a retrouvé sa couleur turquoise. En revanche, il reste de nombreuses constructions endommagées ou détruites qui rappellent partout les ravages provoqués par l’un des plus puissants cyclones jamais enregistrés dans la zone caribéenne.  

 

Nos actions de post-urgence

La Croix-Rouge française a été extrêmement mobilisée avant, pendant et après cette catastrophe. Depuis un an, elle s’attache à renforcer ses actions d’accompagnement des plus vulnérables. Une fois achevées les opérations d’urgence (septembre-octobre 2017) qui ont mobilisé plus de 400 volontaires issus des territoires antillais et de Métropole, des actions de post-urgence et de reconstruction ont été lancées immédiatement.

Castor

Deux projets de post-urgence ont été menés à partir de novembre et décembre 2017, à la suite d’un travail d’évaluation minutieux des besoins et d’identification des personnes bénéficiaires : les projets Castor et Écureuil, aujourd’hui terminés, se sont avérés très pertinents. Ils ont, non seulement permis d’améliorer les conditions de vie des ménages les plus précaires, mais aussi contribué à relancer l’économie locale.

  • Le projet Castor (15 novembre 2017-20 mai 2018) a permis de fournir des matériaux de base à 500 foyers identifiés dans 6 quartiers particulièrement impactés par Irma afin qu’ils puissent réhabiliter leur habitat par leurs propres moyens. Ce programme a pris la forme de distributions de kits outils, fournis par la Fédération internationale des sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge, et de coupons d’achats valables auprès de sept magasins partenaires de l’île. Les familles ont bénéficié de l’appui d’artisans locaux sur les techniques de réhabilitation para-cyclonique.

(Ce projet a été cofinancé par la Fondation de France, la Région Bretagne et la Croix-Rouge française).

  
 

  • Le projet Écureuil* (1er décembre 2017-31 août 2018) visait à aider 1 400 familles à s’approvisionner en biens de première nécessité dans 5 magasins partenaires de l’île via des coupons d’achat. Là encore, le résultat a été atteint à 100 %.

(Ce projet a été cofinancé par la Fondation de France et la Croix-Rouge française.)

*Une opération similaire a été menée à Saint-Barthélemy pour 23 familles avec 4 magasins partenaires.

  
 

Répondre à toutes les vulnérabilités

Irma a révélé des vulnérabilités antérieures à cette catastrophe auxquelles la Croix-Rouge française tente de d’apporter des réponses. Face à une situation sociale et sanitaire dégradée, un accompagnement dans la durée s’avère indispensable. Cet accompagnement est pris en charge par la délégation territoriale et les établissements de Saint-Martin qui ont repris et même renforcé leurs actions auprès des plus précaires.


  •  Un programme d’aide alimentaire d’urgence vient d’être lancé sur douze mois. Cette action s’effectue via des distributions de paniers destinés à 200 familles en précarité économique ou personnes en errance identifiées par le Samu social de la Croix-Rouge à Saint-Martin ou recommandées par les travailleurs sociaux de structures partenaires. Un dispositif de distribution de coupons d’achat pourrait être mis en place, sur le modèle des projets Castor et Écureuil qui ont montré leur efficacité.
alimentaire

  • La reprise de l’association Les Liaisons dangereuses par la Croix-Rouge française (projet validé par le Bureau national de juillet 2018) vient renforcer la présence de la Croix-Rouge française sur Saint-Martin. De nouveaux dispositifs en faveur des personnes en situation d’errance, d’addiction ou de précarité vont être mis en place en complément des actions menées par l’Équipe mobile d’intervention sociale (EMIS) et le « Bus Santé pour Tous ».
Bus santé