Quelques précisions sur l'activité textile de la Croix-Rouge française

Publié le 19/12/2021

Vous avez regardé l’émission de France 5 Sur le Front dimanche 19 décembre 2021, consacrée aux vêtements de seconde main et vous avez été surpris par ce qui a été dit et montré sur les dons de vêtements ? 

Vous nous avez peut-être déjà fait don de vos vêtements avec l’espoir qu’ils puissent servir à nouveau. Vous vous posez des questions sur les activités de la Croix-Rouge française ?

Nous vous proposons ici un complément d’informations essentiel qui vous permettra de mieux comprendre notre activité et comment nous utilisons les dons de textiles qui nous sont faits.

Chaque année la Croix-Rouge française récupère plus de 9000 tonnes de dons de vêtements dans ses points de collecte, et ce sont nos bénévoles qui se chargent de les trier de manière artisanale.

Bien évidemment, nous n’avons jamais jeté dans la nature les vêtements qui nous sont donnés. Nous ne revendons pas non plus les dons textile en Afrique ou ailleurs. 

Nous faisons de notre mieux, avec des moyens artisanaux et bénévoles, face à des productions industrielles qui dépassent nos capacités de traitement logistique. Et nous déplorons naturellement l’inadmissible fin de vie des vêtements dans des décharges à ciel ouvert ou dans nos océans.

Ainsi, notre association rend service à tous en les redistribuant à ceux qui en ont le plus besoin. Nous ne gardons que ce qui est nécessaire et nous donnons ou revendons le reste à des collecteurs trieurs.

Un circuit vertueux avec des organismes agréés

La Croix-Rouge française ne travaille qu’avec des collecteurs trieurs agréés par Refashion*, l’éco-organisme officiel en France de la Filière Textile d’habillement, Linge de maison et Chaussure. Ces opérateurs agréés sont chargés du recyclage des surplus collectés. Face à l’afflux des dons, la collaboration avec ces opérateurs agréés est l’unique solution officielle proposée à ce jour pour le traitement des surplus.

Nous sommes fiers de pouvoir participer à ce circuit écologique vertueux de revalorisation des vêtements de seconde main, tout en évitant de mettre davantage de nouveaux vêtements sur le marché.

Lorsque vous déposez vos vêtements dans nos points de collecte, ils sont récupérés et triés de façon artisanale par nos bénévoles localement. 

Ce fonctionnement artisanal ne permet pas à nos bénévoles de trier l’intégralité de vos dons dont une partie est mise de côté et récupérée par des recycleurs trieurs agréés Refashion*, à un prix allant de 40 à 130 euros la tonne. L’autre partie non conforme (tachée, déchirée etc) triée par nos soins est également donnée en vue d’être recyclée par des organismes agrées Refashion. 

Une activité sociale et solidaire qui finance nos actions localement

Nous ne gardons que les pièces sans défaut, non abîmées, non dégradées ou usées. Chaque article est vendu en moyenne 1,5 euros dans nos vestiboutiques ou donné gratuitement dans nos vestiaires.

Les bénéfices dégagés par cette activité nous sont essentiels et permettent de financer localement 20% des actions sociales de la Croix-Rouge française (maraudes, aide alimentaire, …)

Cette activité représente pour nous un vrai défi en termes de logistique et de moyens humains et nous répondons présents dans la limite de nos possibilités. 

Nous avons à cœur, de participer, avec les autres associations et acteurs à l'effort de collecte du textile usagé, pour éviter que ces vêtements ne soient jetés à la poubelle, en déchetterie ou dans la nature.

Pour connaître nos points de collecte où donner vos vêtements, cliquez ici.

Si vous aussi vous voulez contribuer à ce cercle vertueux en achetant des vêtements de seconde main de qualité, connaissez-vous nos boutiques Chez Henry ? Cliquez ici pour en savoir plus


*Refashion  assure, pour le compte de plus de 5 000 entreprises, la prise en charge de la prévention et de la gestion de la fin de vie de leurs produits, mis sur le marché grand public. Refashion propose des outils, des services, des informations qui facilitent et accélèrent la transformation vers l’économie circulaire. C’est aussi un garant de la transparence sur la provenance et la destination du textile à la fois en termes géographiques et des types de débouchés. Cela assure une certaine traçabilité des vêtements collectés, qui ne peuvent passer que par des centres de tri conventionnés. 

Le recyclage définitif de ces vêtements dépend des critères définis par le label que doivent respecter les opérateurs agréés par Refashion qui en bénéficient et auxquels la Croix-Rouge française fait appel.