Une laverie solidaire au cœur de Paris

Une laverie solidaire au cœur de Paris
Publié le 05/02/2020

Le 3 juillet 2019, la Croix-Rouge française a inauguré un nouveau dispositif d’action sociale : une laverie solidaire située en plein centre de Paris, à la frontière des 1er et 2e arrondissements. Ce lieu permet aux personnes en situation de précarité de faire nettoyer gratuitement leurs vêtements mais aussi d’être orientées et conseillées par les équipes de la Croix-Rouge. L’accueil et l’écoute font pleinement partie du projet.


Chaque samedi matin, guettant l’ouverture, des hommes patientent devant le numéro 1 de la rue d’Aboukir, l’air tranquille, un sac à dos chargé à leurs pieds. Ce nouvel espace de la Croix-Rouge française, une laverie solidaire et écoresponsable, a ouvert ses portes début juillet 2019 et a très vite trouvé son rythme. Cette laverie solidaire a pu voir le jour grâce au soutien de la région Ile-de-France et d’Essity, (lien vers page partenaire) partenaire de la Croix-Rouge française depuis 2011 pour favoriser l’accès à l’hygiène et l’estime de soi des personnes vulnérables.


#LeChiffre 780 600 kits hygiène distribués grâce à notre partenaire Essity.

kit-hygiène-Croix-Rouge

Trois machines à laver, trois sèche-linges, des bacs en plastique pour que les visiteurs puissent déposer leur linge : le fonctionnement est détaillé dans une charte que chacun doit signer en arrivant, puis les créneaux sont définis par ordre d’arrivée. « Nous nous occupons nous-même du linge tout au long de la journée, explique Marie-Sophie Dubarry, bénévole à la Croix-Rouge française depuis trois ans et co- responsable du dispositif. En fait, c’est un peu plus qu’une laverie, c’est un lieu destiné à créer du lien ».


DIGNITÉ ET IMAGE DE SOI

David, Dominique, Christophe, Mike, François… Chacun confie ses vêtements à l’équipe bénévole et si certains en profitent pour rejoindre des bains-douches, puisqu’il est encore tôt, d’autres choisissent de rester sur place afin de se reposer un peu, boire un café, discuter. « Comme nous sommes des habitués du quartier, nous sommes contents de nous retrouver ici, d’avoir la possibilité de faire quelque chose d’utile et de sympathique en même temps », témoigne l’un d‘entre eux. En peu de temps, la laverie solidaire est en effet devenue un lieu incontournable: « Pouvoir laisser son linge en toute confiance et le retrouver propre et sec est vraiment précieux lorsque l’on vit dans la rue, raconte David, dont la vie a basculé en très peu de temps. Je vais chaque matin aux bains-douches et j’en profite pour laver une paire de chaussettes ou un t-shirt, mais ce n’est pas pareil, c’est du bricolage ». Pour lui, faire attention à son hygiène et à son apparence est un impératif: c’est une question de dignité, de bien- être, d’image de soi. Une manière de ne pas sombrer, même si les temps sont difficiles.


ÉCOUTE ET ORIENTATION

laverie-solidaire

Ainsi, le temps de nettoyage et de séchage du linge est mis à profit pour échanger avec les autres usagers ou les bénévoles, Marie- Sophie, Delphine, Maëlle et Benoît, disponibles pour apporter des conseils et orienter les personnes accueillies. « Les principales questions concernent les endroits où l’on peut aller se laver, les vestiaires ou les distributions de repas, complète Marie-Sophie. Nous tâchons de les orienter au mieux en fonction de leurs besoins. » Un espace convivial favorise ces entretiens. Un poste informatique et une connexion internet seront également proposés prochainement. En outre, cette laverie répond à un besoin constant des personnes en situation de précarité en matière d’hygiène et d’accès à l’eau. Le dispositif a été pensé pour compléter des services proposés dans d’autres accueils de jour du quartier (ressourcerie, bagagerie, etc.).


RENDEZ-VOUS À LA LAVERIE !

À mesure que l’heure tourne, les premiers cycles s’achèvent et il est temps pour certains de repartir, leurs affaires propres et pliées dans le sac qui les accompagne un peu partout, quel qu’en soit le poids. Bibliothèque, quais de Seine, Forum des images, parc… Chacun a ses habitudes et ses activités. Ce samedi matin deviendra pour beaucoup une habitude car l’hygiène est importante pour eux, « pour rester convenable, pour être bien dans ses baskets », dit l’un des usagers. Trois équipes de bénévoles se relaient dans la journée, afin que les machines puissent tourner sans interruption jusqu’à 19 heures. Et pour que toutes les personnes accueillies repartent avec leur linge propre, un peu de réconfort et, si possible, des réponses concrètes à leurs demandes.


FAIRE DU LIEN SOCIAL

La première urgence, c’est le linge, mais notre objectif est bel et bien de faire du lien social. Comme dans une maraude, nous disposons de toutes les informations à transmettre et nous allons peu à peu enrichir le lieu. Outre l’orientation, nous voulons que la laverie solidaire soit un lieu « zéro déchet » : On fabrique nos lessives et adoucissants et on évite les produits à usage unique. Marie-Sophie Dubarry, bénévole à la Croix-Rouge française des 1er et 2e arrondissements.

Par Anne-Lucie Acar - Photos Martine Mouchy