La mesure d’impact social de la Croix-Rouge française

Quelle différence faisons-nous ? Cette question représente un défi posé à tous les acteurs de l’économie sociale et solidaire. D’ailleurs, même si la contribution sociale de la Croix-Rouge française semble évidente, il reste souvent à y apporter des éléments de réponse objectifs et concrets. C’est la raison pour laquelle l’association a décidé en 2018 de lancer une grande réflexion autour de son impact social.

De quoi s’agit-il ?

Il s’agit de reconnaître et de mesurer l’impact, c’est-à-dire les effets de nos activités sur les personnes et la société. Cela revient à mesurer la valeur sociale générée en allant au-delà de la performance opérationnelle qui n’illustre que l’activité déployée. Par exemple, le nombre de repas distribués n’est qu’un indicateur d’activité alors que la création de lien social ou le maintien à domicile sont des indicateurs d’impact. La démarche a également pour ambition d’identifier le « plus Croix-Rouge ». C’est par exemple la spécificité de ce que peut apporter un institut de formation de la Croix-Rouge française par rapport à un autre établissement de même nature, mais non Croix-Rouge.


Pourquoi ?

Au niveau global, la mesure d’impact permet d’évaluer la contribution de la Croix-Rouge française aux grands enjeux sociétaux. Au niveau des projets, elle est un outil d’analyse des activités pour aider à la prise de décision sur leur création ou sur leur évolution. Par ailleurs, cet outil permet de renforcer notre visibilité et notre légitimité vis-à-vis de nos partenaires, en créant une relation basée sur une réflexion collective autour de la contribution au bien commun. De plus, cette démarche valorise le rôle de nos bénévoles et salariés grâce à des éléments objectifs qui rendent encore plus tangible leur engagement.


Une réflexion de longue date

La Croix-Rouge française a commencé à s’interroger sur la mesure de son impact social dès 2010. Un partenariat avec l’Ecole supérieure des sciences économiques et commerciales (ESSEC) a permis de lancer la démarche et de développer une compétence en interne. En 2018, nous avons posé de nouveaux objectifs : doter la Croix-Rouge française d’une capacité à mesurer son impact, étendue à toutes ses activités et développer une culture d’évaluation de l’impact au sein de l’association. Un diagnostic a ainsi été réalisé début 2018 aboutissant à une proposition de projet. Ce projet de développement méthodologique, étalé sur 3 ans, est aujourd’hui financé à 70 % par des partenaires, dont l’Union européenne. Cela a permis de créer une équipe pluridisciplinaire dédiée.


Un processus collaboratif et ouvert

La clé de la réussite de cette initiative est de susciter l’adhésion et l’implication des membres de l’association, qu’ils soient bénévoles ou salariés. Pour cela, une équipe projet a été constituée en 2018, rassemblant un représentant de chaque direction concernée en priorité par la démarche, en région et au siège, afin de créer une dynamique transverse. Le développement des outils de mesure d’impact social se fait via des ateliers participatifs qui incluent des personnes accompagnées, des bénévoles et des salariés. C’est ainsi, par exemple, que quelques-uns de nos directeurs territoriaux de l’action sociale et de nos directeurs territoriaux de l’urgence et du secourisme ont co-construit en atelier le scénario d’une vidéo fin 2018. Expert sur le sujet, l’Institut catholique de Paris est notre partenaire tout au long de cette initiative. Démarche innovante, la mesure d’impact social de la Croix-Rouge française encourage une dynamique collaborative et permet de contribuer à confirmer sa position d’acteur-clé de l’économie sociale et solidaire.