Préserver la qualité de vie des personnes âgées

Pour une société de la longévité - Accompagnement des personnes âgées en France

Depuis plusieurs années, la France est rentrée dans une aire de transition démographique entrainant un vieillissement de la population et une augmentation de l’espérance de vie.

Retrouvez « Pour une société de la longévité » notre plaidoyer pour une société de la longévité avec 14 propositions concrètes d’actions pour enrichir le débat dans le cadre de la future loi Grand âge et autonomie.

Pour télécharger la version pdf cliquer ici

Simplement fragilisés ou isolés ou encore en perte d’autonomie, certains seniors ont besoin d’un soutien ponctuel ou d’un accompagnement quotidien personnalisé. Qu’il s’agisse d’un hébergement à domicile ou d’un établissement spécialisé, à la Croix-Rouge française nous les accompagnons en proposant plusieurs types d’accompagnement et d’aides associées. Adaptées à chaque situation particulière, ces solutions doivent respecter les souhaits de la personne, son histoire, son environnement et ses habitudes de vie.

Zoom sur les solutions d’hébergement, les services et les aides financières aujourd’hui proposés aux personnes âgées.


Les aides proposées dans le cadre d’un soutien et accompagnement à domicile

Malgré une maladie ou une perte d’autonomie - et les difficultés que cela peut engendrer - certains préfèrent continuer à vivre au sein de leur domicile d’origine. Plusieurs solutions permettent de faciliter ce soutien à domicile : des actions de prévention, l’aménagement du logement, l’achat de matériel et d’un équipement adapté, l’accueil de jour…

Depuis le 1er janvier 2017, les salariés du secteur privé peuvent prendre un « congé de proche aidant ». Ils suspendent ou réduisent leur activité professionnelle pour accompagner un proche qui souffre d’une perte d’autonomie importante.

Pour que l’aide à la personne âgée seule ne repose pas uniquement sur le ou les proches aidants, différents services d’aide et de soins à domicile peuvent également être mis en place. Comment obtenir une aide à domicile pour personne âgée ? A la Croix-Rouge française (CRF) nous proposons une large gamme de services personnalisés.

Vous pouvez retrouver l’ensemble de l’offre Croix-Rouge française sur le site pourvous.fr

Les services d’aide et d’accompagnement à domicile (SAAD)

Les SAAD assurent des prestations d’aide et d’accompagnement pour les activités quotidiennes et essentielles de la vie courante.

Dans le cadre de l’accompagnement des personnes âgées, les services d’aide à domicile de la Croix-Rouge française peuvent intervenir dans l’accomplissement des tâches quotidiennes : aide aux actes de la vie quotidienne, tâches ménagères, aide au repas… Certaines aides permettent de financer le coût de ce service.

Il existe deux façons de faire appel à un service d’aide à domicile : faire appel à un service prestataire et faire appel à un service mandataire.

Les services de portage de repas à domicile (SPRAD) peuvent être inclus dans les prestations d’aide à domicile.

Trouver les solutions près de chez vous sur le site pourvous.fr de la Croix-Rouge française

Les services de soins Infirmiers à domicile (SSIAD)

Composées d’aides-soignants et d’infirmiers, nos équipes des SSIAD Croix-Rouge française peuvent réaliser plusieurs types de soins :

  • des soins de nursing, d’hygiène et de confort ;
  • des soins infirmiers (pansements, distribution des médicaments, injections…).

Ces services facilitent le soutien à domicile des personnes de plus de 60 ans, malades ou en perte d’autonomie, et des personnes de moins de 60 ans, en situation de handicap ou atteintes de maladies chroniques. Prise en charge par l’Assurance Maladie, leur intervention se fait sur prescription médicale. Afin de bénéficier de leur service, le SSIAD peut être contacté directement. Pour connaître l’ensemble des SSIAD proches de chez vous, un annuaire national est disponible sur le site pour les personnes âgées. L’offre de SSIAD de Croix-Rouge française est accessible sur le site pourvous.fr.

Il faut contacter directement le SSIAD qui intervient sur le secteur. Il existe un annuaire national et il y a l’ensemble de l’offre Croix-Rouge française sur le site pourvous.fr. Après avoir évalué les besoins du patient, l’équipe lui propose un programme de soins personnalisé.

« Ma mère/mon père a la maladie d'Alzheimer, que faire ? »

Certains des SSIAD de la Croix-Rouge française disposent d’une équipe spécialisée Alzheimer (ESA). Sur prescription médicale, ces équipes pluridisciplinaires accompagnent les personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer, pour les aider à maintenir et renforcer leur autonomie dans leur environnement. 

Trouver les solutions près de chez vous sur le site pourvous.fr de la Croix-Rouge française

D’autres solutions existent comme le baluchonnage. Cette initiative permet l’intervention d’un professionnel de santé au domicile de la personne accompagnée. Cette visite de quelques heures permet de soulager les aidants familiaux.

Les services polyvalents d’aide et de soins à domicile (SPASAD)

Les SPASAD proposent à la fois des services de soins et d’aide à domicile. Polyvalents, ils assurent les missions d’un SSIAD et celles d’un service d’aide à domicile pour personne âgée en perte d’autonomie.

Cela évite d’avoir à faire appel et à coordonner deux types de services. Un seul interlocuteur et une seule équipe s’occupent des activités des personnes âgées, des interventions médicales et de leur suivi.

Ceux qui souhaitent rester à leur domicile peuvent aussi faire appel aux services d’un infirmier libéral ou d’un centre de santé infirmier. Une HAD (hospitalisation à domicile) et l’organisation de soins palliatifs à domicile sont également envisageables.

En plus de ces différentes aides et grâce à ses nombreux bénévoles, la Croix-Rouge française s’engage depuis plusieurs années dans des actions de proximité. Pour lutter contre l’exclusion et l’isolement relationnel des personnes vulnérables, l’association organise des visites de courtoisie à domicile, des promenades, des animations dans les EHPAD, des séjours vacances…


HRDA - Halte répit détente Alzheimer

La maladie d’Alzheimer touche aujourd’hui 880 000 personnes en France et ce chiffre ne cesse de progresser. Pour faire face à ce défi, notre association a créé un dispositif innovant, qui propose des activités adaptées aux personnes malades et permet aux aidants de prendre du temps pour eux.


Lutter contre l'isolement - Actions MONALISA

Face à la solitude des personnes âgées, notre association met en place des actions visant à lutter contre l’isolement et à prévenir les risques liés à la dépendance, afin de préserver la qualité de vie des personnes âgées et de leurs aidants.


Les solutions d’hébergement pour lutter contre l’isolement social des seniors

Soutien à domicile, accueils familiaux, habitats partagés, hébergement dans une résidence autonomie, dans une maison de retraite ou dans un établissement de soins (EHPAD, USLD, Ehpad@dom)… Plusieurs lieux d’accueil permettent aujourd’hui de lutter contre l’isolement des personnes âgées. Le choix du lieu de vie du senior dépend de son état de santé, de sa situation familiale et géographique et de ses revenus mais surtout du respect de son libre choix. Notre moteur de recherche spécialisé vous permet de trouver facilement l’établissement qui correspond le plus à vos besoins et à vos attentes.

Les EHPAD et les USLD

Les EHPAD (Établissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes) s’adressent aux seniors de plus de 60 ans en perte d’autonomie. Ces établissements de soins sont en partie financés par les agences régionales de santé et par les conseils départementaux, en contrepartie d’objectifs de qualité de prise en charge, inscrits dans une convention.

Les EHPAD proposent des prestations d’accueil hôtelier et de restauration. Mais contrairement à une simple maison de retraite, ils accueillent des seniors fragiles et vulnérables, ayant besoin d’un accompagnement quotidien et des soins médicaux réguliers. Kinésithérapeutes, psychologues, infirmières… Une équipe médicale pluridisciplinaire peut leur prodiguer différents types de soins.

Les USLD (Unités de soins de longue durée) sont des structures d’hébergement et de soins adossées à un établissement hospitalier. Ces établissements disposent de moyens médicaux plus importants que ceux des EHPAD.

Trouver un établissement près de chez vous sur le site pourvous.fr de la Croix-Rouge française

Les logements indépendants avec services

La Résidence autonomie est habitat regroupé solidaire, habitat intergénérationnel : tous ces logements proposent différents types de services à la personne, spécialement destinés aux seniors en perte d’autonomie.

Dans ces résidences pour personnes âgées, chacun est accompagné selon ses besoins et attentes particuliers. Le personnel peut l’aider à accomplir certaines de ses tâches quotidiennes (les courses, le ménage, les lessives, la préparation des repas…).

Les résidences services sont des logements privatifs proposant des services collectifs, dont les occupants sont locataires ou propriétaires. Souvent construites près des commerces et des commodités, les résidences autonomie affichent quant à elles des loyers modérés. Elles sont majoritairement gérées par des structures publiques ou à but non-lucratif.

Trouver les logements près de chez vous sur le site pourvous.fr. de la Croix-Rouge française

L’accueil familial : des maisons d’accueil pour seniors dépendants

Les seniors qui ne veulent plus vivre seuls chez eux peuvent également se tourner vers une solution d’accueil familial. Temporaire ou définitive, à temps partiel ou à temps complet, cette alternative à l’hébergement en établissement spécialisé (maison de retraite ou EHPAD) est strictement encadrée et soumise à plusieurs conditions.

Personne seule ou en couple, l’accueillant familial est agréé par le conseil départemental. En contrepartie d’une rémunération, le senior habite chez l’accueillant ; il partage son quotidien, ses repas, sa vie de famille…

D’autres solutions d’hébergement existent comme les habitats partagés ou groupés. Modes de vie alternatifs, ces lieux de vie collectifs, adaptés aux personnes âgées en perte d’autonomie se sont développés ces dernières années, sur des territoires urbains comme ruraux. Ces lieux de vie permettent de garder une vie autonome le plus longtemps possible, tout en bénéficiant d’équipements mutualisés et d’offres de services personnalisés (aide à domicile, téléassistance, portage de repas). Ces projets solidaires proposent aux personnes qui le souhaitent de vivre ensemble, de conserver du lien social, sous différentes formes (maison intergénérationnelle, groupement de logements, groupe d’appartements indépendants…)

Depuis des décennies, la Croix-Rouge française accueille et accompagne les personnes en perte d’autonomie dans la majorité des départements.

Il existe également d’autres acteurs qui proposent une offre complémentaire sur l’ensemble du territoire français.


Les aides et les soutiens financiers pour les personnes en perte d’autonomie

Plusieurs aides financières et allocations permettent de se faire accompagner au quotidien, et de bénéficier de soins à domicile ou en maison pour personnes âgées dépendantes. Allocation personnalisée à l’autonomie, allocation de solidarité, allocation supplémentaire d’invalidité, aides sociales… Quelles aides pour personnes âgées et comment en bénéficier ?

L’Allocation Personnalisée à l’Autonomie (APA)

En cas de perte d’autonomie, le senior peut bénéficier de l’allocation personnalisée à l’autonomie. Mais qui a le droit à l’APA ?

Cette aide financière est versée par le Conseil départemental aux personnes :

  • de plus de 60 ans ;
  • en situation de perte d’autonomie (une aide devient nécessaire pour accomplir les gestes de la vie courante) ;
  • rattachées à l’un des groupes 1 à 4 de la grille nationale AGGIR (Autonomie gérontologie groupe iso-ressources) ;
  • résidant en France ou dans un département d’Outre-mer.

Le droit à l’APA ne dépend pas des ressources du bénéficiaire. Le montant de l’allocation versée dépend du tarif de la maison de retraite médicalisée et des revenus du senior. Une partie du coût des services reste à sa charge (ticket modérateur).

S’il a de faibles revenus, le senior peut également bénéficier de l’allocation de solidarité aux personnes âgées (ASPA). Cette allocation permet d'assurer un niveau minimum de ressources. Versée tous les mois, l’ASI (allocation supplémentaire d’invalidité) est accordée aux personnes invalides aux faibles ressources, n’ayant pas atteint l’âge légal de départ à la retraite.

L’aide sociale pour personne âgée

Les seniors qui ne disposent que de faibles ressources peuvent bénéficier d’aides financières lorsqu'ils sont logés en EPHAD, en résidence autonomie ou en USLD. Versées par le département, ces aides sociales à l’hébergement sont soumises à certaines conditions d’attribution. Le bénéficiaire doit :

  • avoir plus de 65 ans (ou plus de 60 ans en cas d’inaptitude au travail) ;
  • résider en France de manière stable et durable ;
  • avoir des ressources inférieures au montant des frais d’hébergement de la maison de retraite (les ressources provenant d’un capital ou les ressources susceptibles de provenir de l'obligation alimentaire sont prises en compte).

Dans le cadre de l’obligation alimentaire, l’entourage de la personne en maison de retraite peut être amené à participer au financement de son séjour.

Les aides des caisses de retraite

Les caisses de retraite proposent aussi des aides financières et matérielles pour les personnes retraitées en situation de fragilité : des aides pour permettre de continuer de vivre à son domicile, des aides pour changer de lieu de vie ou adapter son logement ou encore des aides pour sortir et faciliter le lien social.

Chaque caisse de retraite propose des aides spécifiques.

Les bénéficiaires de l’APA ne peuvent pas cumuler l’APA avec les aides des caisses de retraite.

Les aides de la CAF et les déductions fiscales

La Caisse d’allocations familiales (CAF) propose également différentes aides financières.

L’aide personnalisée au logement (APL) et l’allocation logement social (ALS) peuvent être attribuées aux personnes vivant dans des structures d’hébergement pour personnes âgées (foyers logements, maisons de retraite, unités de soins longue durée), sous conditions de ressources. Ne pouvant pas être cumulées avec d’autres aides financières, elles permettent de diminuer le coût des frais d’hébergement ou du loyer.

Enfin, le recours à un SAAD (service d’aide et d’accompagnement à domicile) ou à un SPRAD (service de portage de repas à domicile) ouvre droit à un avantage fiscal égal à 50% des dépenses, dans la limite du plafond annuellement défini par la loi de finances.

D’autres aides financières sont disponibles, adaptées à chaque situation : Retrouver l’ensemble des aides ici.