Le travail c’est la condition pour revoir un jour ma famille

Le travail c’est la condition pour revoir un jour ma famille
Publié le 19/07/2022

Daoud, 39 ans, originaire d’Afghanistan, bénéficiaire de la protection internationale

Photos : Alex Bonnemaison


« J’ai quitté l’Afghanistan en 2015, il y a longtemps déjà. J’y ai laissé ma femme et nos deux fils, qui ont aujourd’hui 10 et 11 ans. Après un long périple, je suis arrivé en France en 2018 et j’ai obtenu le statut de réfugié. Depuis, la situation dans mon pays d’origine ne s’est pas franchement arrangée… Quand j’ai eu la possibilité de m’inscrire à la Préparation Opérationnelle Emploi Collective proposée par la Croix-Rouge pour exercer un métier dans la viticulture, je n’ai pas hésité. J’aime travailler dehors, avec la terre. Et avoir un emploi pérenne est une étape incontournable pour envisager, un jour peut-être, de faire venir ma famille. »

22-07-08_BD_Iperacrif21_Domaine_Boisset_-_Alex_Bonnemaison_(38_sur_44)