Journée mondiale des premiers secours

Journée mondiale des premiers secours
Publié le 13/09/2019

Tous les jours, chaque citoyen en France, comme dans le monde peut être confronté à un événement traumatisant. Première victime potentielle il en est aussi le premier témoin et donc le premier à pouvoir intervenir en attendant l’arrivée des secours. Et dans 9 situations d’urgence sur 10, c’est la vie d’un proche qui est en jeu !

La Journée mondiale des premiers secours (JMPS) qu'est-ce que c'est ?

Cette journée est devenue un rendez-vous incontournable pendant lequel des milliers de bénévoles de la Croix-Rouge française se mobilisent pour sensibiliser, informer, initier gratuitement petits et grands :

  • aux réflexes à avoir en cas de catastrophes,
  • aux gestes de premiers secours
  • aux comportements qui sauvent.

Le samedi 14 septembre, formez-vous gratuitement partout en France !

Chacun de nous est un maillon essentiel de la chaîne de secours

Au-delà des catastrophes, c’est aussi dans la vie quotidienne que chacun d'entre nous peut être confronté à une situation d’urgence : accidents de la vie courante, accidents de la route, arrêts cardiaques.
La meilleure chance de survie d’une victime c’est la personne qui se trouve à ses côtés lorsque survient l’évènement.

L’apprentissage des gestes de premiers secours est à la portée de tous, même des plus jeunes, pour acquérir très tôt les bons réflexes.

Hadrien témoigne : "J’ai été formé aux gestes qui sauvent par la Croix-Rouge française en CM2 quand j’avais 10 ans. En août 2016, alors que j’étais âgé de 13 ans, nous étions en vacances à la Trinité-sur-Mer. Je me promenais sur le port avec mon père. C’est à ce moment-là que nous avons vus un homme allongé près des bateaux. Nous nous sommes approchés de lui, on lui a posé une question, mais il ne nous a pas répondu. Nous avons alors réalisé qu’il était inconscient. Tout de suite, nous l’avons mis en position latérale de sécurité. Une personne qui avait vu la scène nous a rejoints et a appelé les pompiers. Nous avons constaté que la victime avait arrêté de respirer et qu’elle n’avait plus de pouls. Nous lui avons fait un massage cardiaque, son pouls est revenu et les pompiers sont arrivés pour le prendre en charge. Cette expérience m’a conforté dans la conviction qu’il est très important qu’un maximum de personnes soient formées aux gestes qui sauvent. En effet, tout le monde peut être témoin d’un malaise et ces gestes peuvent sauver des vies !"

Il faudrait qu’une personne par foyer soit formée aux gestes qui sauvent !

Depuis 2008, la Croix-Rouge française, premier opérateur pour la formation aux gestes qui sauvent, s’est lancé un défi : responsabiliser les citoyens afin que chacun puisse passer du statut de victime potentielle à celui d’acteur responsable de sa propre sécurité et de celle de ses proches.

Pour connaitre les lieux de formation, adressez-vous à la Croix-Rouge de votre ville, cliquez ici

Vous n'êtes pas disponible le 14 septembre mais souhaitez vous former, découvrez notre offre de formation