Comprendre le droit international humanitaire

Comprendre le droit international humanitaire

Même la guerre a des limites. Guidé par ce principe, le DIH vise à préserver une certaine humanité au cœur des conflits. Le DIH incarne une conciliation entre nécessités militaires et principe d’humanité.

Dans les conflits armés contemporains, les civils sont les principales victimes des violations du droit international humanitaire (DIH). Du fait de la nature des conflits armés contemporains, l’application et le respect du DIH continuent de poser des défis dans plusieurs domaines comme les nouvelles technologies ou la qualification des conflits. Il est nécessaire de comprendre ces défis et de les surmonter pour faire en sorte que le DIH continue de jouer son rôle protecteur.

 

DROIT INTERNATIONAL HUMANITAIRE

premiere-video-dih

Source : CICR

Le droit international humanitaire est un ensemble de règles qui, pour des raisons humanitaires, cherchent à limiter les effets des conflits armés. Il protège les personnes qui ne participent pas ou plus aux combats et restreint les moyens et méthodes de guerre.


Qu’est ce que le Droit International Humanitaire (DIH) ?

V-P-vn-d-00007-18h

Source : voir photo - CICR

Le principal objectif du droit international humanitaire (DIH) – comme on l'appelle officiellement – est de préserver un peu d'humanité dans les conflits armés, en sauvant des vies et en atténuant les souffrances.

Quelques références essentielles


Que protège le DIH ?

Protéger les victimes de conflits armés

V-P-pk-d-00007-13h

Source : voir photo - CICR

Le droit international humanitaire protège toute une série de personnes et de biens pendant un conflit armé. Les Conventions de Genève et leurs Protocoles additionnels protègent les malades, les blessés et les naufragés qui ne participent pas aux hostilités, les prisonniers de guerre et les autres personnes privées de liberté, ainsi que les civils et les biens de caractère civil.


Limiter les moyens et méthodes de guerre :

iraq-dih

Source: Getty Images/ICRC/Marco Di Lauro

Les règles du droit international relatives à la conduite des hostilités réglementent et limitent les méthodes et moyens de guerre que les parties à un conflit armé peuvent utiliser. Elles ont pour but d'établir un équilibre entre une action militaire légitime et l’objectif humanitaire consistant à atténuer les souffrances humaines, en particulier parmi la population civile.